Message du Directeur Exécutif

Message du Directeur Exécutif

Œuvrer ensemble pour un monde en meilleure santé

José Luis Castro, 16 septembre 2019

Le 23 septembre, L’Union participera à la réunion de haut niveau des Nations unies sur la couverture sanitaire universelle, sous le thème « Œuvrer ensemble pour un monde en meilleure santé ».

Lors de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur la tuberculose de l’an passé, les États membres avaient approuvé une déclaration politique sur l’éradication de la tuberculose. Ils s’étaient alors engagés à atteindre des objectifs précis visant à élargir le diagnostic, le traitement et la prévention de la tuberculose, notamment aux enfants, largement négligés dans l’action contre la tuberculose.

Alors que 36 % des personnes atteintes de la maladie ne sont pas diagnostiquées et que 90 % des enfants décédés de la tuberculose l’an dernier n’ont bénéficié d’aucun traitement, il ne fait aucun doute que l’objectif poursuivi par la couverture sanitaire universelle est conforme aux engagements pris lors de la réunion de haut niveau en vue d’éradiquer l’épidémie mondiale de tuberculose à l’horizon 2030.

Des systèmes de santé efficaces et accessibles proposant des soins centrés sur la personne selon un modèle de soins primaires sont essentiels pour les familles et les communautés touchées par la maladie. Dans le même temps, nous devons préserver les connaissances et l’expérience des programmes spécialisés de lutte contre la tuberculose.

Cette dernière semaine, nous avons consulté nos membres pour préparer une déclaration commune que nous avons soumise aux organisateurs avant la réunion de haut niveau des Nations Unies. Je me réjouis du fait que la déclaration ait reçu le soutien de plus de 150 membres – organisationnels et individuels. Quant à la liste des signataires, elle a été ajoutée à la déclaration soumise à l’ONU.

L’Union est heureuse de diffuser cette déclaration et je me réjouis de travailler avec les décideurs et responsables de la santé, de représenter nos membres et de défendre la position de L’Union à la réunion de haut niveau des Nations Unies.

Déclaration soumise aux organisateurs de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur la couverture sanitaire universelle, signée par L’Union et 154 de ses membres.

Le but de la couverture sanitaire universelle (CSU) va de pair avec l’Objectif de développement durable (ODD) visant à éliminer l’épidémie mondiale de tuberculose à l’horizon 2030.

Lors de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur la tuberculose de l’an dernier, les États membres se sont engagés, d’ici 2022, à : traiter 40 millions de personnes, dont 3,5 millions d’enfants ; prévenir la tuberculose auprès de 30 millions de personnes, dont quatre millions d’enfants de moins de cinq ans ; consacrer au moins 13 milliards d’US$ aux soins antituberculeux et 2 milliards d’US$ aux activités de recherche-développement ; et à soutenir des approches globales fondées sur les droits de l’homme.

La Déclaration politique des Nations Unies sur la CSU réaffirme ces engagements. Nous soutenons l’engagement des États membres à « promouvoir des approches globales et la prestation de services intégrés et à veiller à ce que personne ne soit laissé de côté ». Nous affirmons l’appel à fournir des soins complets contre la tuberculose, y compris ses comorbidités liées au VIH, au diabète et au tabagisme, et aux anciens patients atteints de tuberculose qui conservent des problèmes de santé durables. Le meilleur moyen d’y parvenir est d’utiliser des approches intégrées, notamment grâce aux soins de santé primaires.

Dans le même temps, nous soulignons la nécessité de préserver les fonctions spécialisées et les financements nécessaires en vue d’assurer la surveillance de la maladie, le suivi, la formation, la recherche opérationnelle et les autres fonctions de gestion mises en œuvre par le biais des programmes nationaux de lutte contre la tuberculose. Ces éléments sont essentiels pour préserver la qualité des soins et suivre les progrès accomplis vers la réalisation des ODD.