Message du Directeur Exécutif

Message du Directeur Exécutif

« Notre centenaire marque le début d’une nouvelle ère pour L’Union. »

José Luis Castro, 15 janvier 2020

L'année 2020 ouvre la voie au centenaire de L'Union. Et si cet événement est l'occasion de célébrer nos réalisations historiques, il marque également le début d'un nouveau chapitre pour notre organisation.

Nos fondateurs ont été guidés par une mission impérieuse. Le 20 octobre 1920, des pionniers de la santé publique issus de 31 nations se sont réunis à Paris pour créer L’Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires, une organisation déterminée à lutter contre l’épidémie de tuberculose, qui était à l’époque encore plus virulente et mortelle qu’elle ne l’est aujourd’hui. Ils ont réussi à élaborer le vaccin BCG, la stratégie DOTS, les premiers traitements antituberculeux et d'autres pratiques de santé publique qui ont sauvé des millions de vies.

L'Union a été créée pour favoriser le partage des connaissances entre tous ceux et celles qui s'efforcent de trouver des solutions aux problèmes de santé mondiaux les plus urgents. Depuis, l’organisation s’est développée sous la forme d’une communauté inclusive englobant une diversité d’acteurs et de disciplines. Nos membres sont des organisations et des individus du monde entier. L’Union est constituée de gouvernements, d'organisations caritatives, de groupes professionnels, de groupes de patients et d'organisations de la société civile. Nous réunissons des médecins, du personnel infirmier, des professionnels de santé, des responsables de service, des bénévoles et des militants.

Ces dernières années, L'Union a étendu son rôle à la lutte antitabac et à la santé respiratoire, tout en développant des programmes de formation, des recherches opérationnelles, des études de mise en œuvre et des innovations pratiques qui ont permis d’accomplir d'énormes progrès. Nous sommes appelés à jouer un rôle plus important que jamais dans de nombreux domaines : la promotion et la conduite de recherches, le renforcement des capacités, la publication de revues, la fourniture d'assistance technique, l’organisation de consultations avec des spécialistes, l'élaboration et la diffusion de directives pratiques et la défense de politiques fondées sur des données factuelles.

Il n’y a pas de temps à perdre. Si nous voulons réussir à mettre fin à la tuberculose d'ici 2030, comme les États s’y sont engagés lors de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur la tuberculose en 2018, le temps nous est compté. Les menaces en constante mutation qui pèsent sur la santé respiratoire posent également un défi de taille, en particulier le tabac, la pollution de l'air, les nouvelles souches virales et la résistance aux antibiotiques - des problèmes qui affectent les individus partout dans le monde et à tous les stades de leur existence.

Notre centenaire est l'occasion de célébrer un siècle de leadership dans le domaine de la santé respiratoire, mais aussi d’envisager avec confiance les échéances qui s’approchent à grands pas. Alors que les acteurs de la santé publique poursuivent la lutte pour éradiquer la tuberculose, protéger la population mondiale des méfaits du tabagisme et réduire le fardeau des maladies respiratoires, il nous faut continuer à innover en élaborant de nouvelles stratégies. Nous menons notre combat depuis un siècle, et nous devons aujourd’hui anticiper les difficultés si nous entendons relever les défis qui nous attendent.

Les cent dernières années ont vu des progrès significatifs dans la lutte contre la tuberculose, avec à la clé un vaccin, des outils de diagnostic et de nouveaux médicaments pour traiter la maladie. Toutefois, le nombre de personnes qui tombent malades chaque année continue d'augmenter et le nombre de décès ne diminue pas assez rapidement.

De même, le tabagisme est l'une des principales causes de maladies évitables, et l'industrie du tabac continue de cibler les jeunes et les non-fumeurs avec des produits conçus pour rendre la prochaine génération de consommateurs dépendante.

À l'aube de son deuxième siècle d’existence, L'Union doit mettre l’accent sur la prévention des maladies pour épargner aux patients les épreuves qui en résultent. En s’appuyant sur son réseau mondial de spécialistes, qui se consacrent à éliminer le fardeau des maladies respiratoires, L'Union veut profiter de son centenaire pour lancer un mouvement appelant à faire progresser la prévention dans le monde entier. C’est pourquoi je compte sur vous tous pour diffuser ce message à nos côtés.

Remplissons une fois pour toutes la mission définie par nos membres fondateurs : former une Union véritablement mondiale et représentative, unie autour d'un objectif commun, celui de prévenir les maladies respiratoires au cours des cent prochaines années.