Les Essais Cliniques

L’Union joue un rôle actif dans la recherche sur la tuberculose depuis le début des années 1960, lorsqu'elle a participé au premier essai clinique de collaboration internationale qui validait la « Edinburgh method » de Sir John Crofton comme la méthode de référence pour le traitement de la TB. Les essais ultérieurs ont étudié l'efficacité de la chimiothérapie chez les patients non préalablement traités, la fiabilité de l'interprétation et des rapports des radiographies pulmonaires, la microscopie des frottis d'expectorations, les réactions indésirables au BCG, les schémas de traitement auto-administrés par rapport à ceux qui sont surveillés et autres questions.

L'Union a établi la Division des Essais Cliniques en 1996 pour a) lancer et réaliser des essais de nouveaux médicaments et/ou de schémas combinés pour le traitement de la tuberculose, b) développer un réseau international important de centres d'essais cliniques et c) garantir la capacité de ses centres à mener des essais conformes aux exigences en matière de Bonnes Pratiques Cliniques (BPC) et de Bonnes Pratiques de Laboratoire (BPL).

Essais en cours:

STREAM : un schéma de traitement de la TB-MR sur 9 mois

L’évaluation par L’Union de l’étude STREAM (Schéma de traitement standardisé de médicaments antituberculeux pour des patients atteints de TB-MR) vise à déterminer si un schéma thérapeutique de 9 mois développé et mis en œuvre par la Fondation Damien de Bruxelles (Belgique) et l’Institut de médecine tropicale d’Anvers (Belgique), et utilisé avec succès au Bangladesh, peut être utilisé dans différents contextes avec des résultats comparables. 

L’Union collabore avec le Conseil de la recherche médicale du Royaume-Uni dans le cadre de la préparation et de la mise en œuvre de l’étude multicentres STREAM. Au moins 400 patients originaires de quatre pays participeront à cette étude étalée sur quatre ans. Les pays seront sélectionnés en fonction du caractère endémique de la tuberculose, de la TB-MR et des co-infections TB/VIH sur leur territoire, ainsi que d’autres critères tels que la capacité à assurer un suivi étroit des patients, la qualité des installations de laboratoire et la garantie du soutien total du programme national de lutte contre la tuberculose dans chaque pays.

Les résultats de l'étude devraient apporterdes éléments importants pour l'élaboration des recommandations pour le traitement de la TB-MR par les agences techniques mondiales, dont l'Organisation Mondiale de la Santé et L'Union ainsi que des politiques et des recommandations nationales pour le traitement de la TB-MR dans les pays à prévalence élevée.

 

Pour plus d’informations sur TREAT TB, [cliquer ici]