Projet Axshya

AXSHYA_logo

Le contrôle de la tuberculose en Inde

Avec environ 2 millions de nouveaux cas de tuberculose diagnostiqués chaque année, l'Inde compte la plus forte prévalence de tuberculose dans le monde. Elle compte également le plus grand nombre de cas de TB-MR et de co-infection TB-VIH. Alors que le programme national indien de lutte contre la tuberculose, le Revised National Tuberculosis Control Programme (RNTCP) a réalisé un travail exceptionnel, il est également bien admis désormais que l'étendue et la complexité de la tuberculose dans le pays requièrent un effort concerté et la collaboration de la part de nombreuses parties prenantes (et pas seulement du gouvernement) dans tous les secteurs pour s'attaquer au problème. Il s'agit d'étendre l'accès aux informations et aux services liés à la tuberculose, d'accroître la responsabilité des prestataires de services, et de renforcer les communautés - objectifs majeurs pour contrôler et soigner la tuberculose en Inde.

Projet Axshya («sans tuberculose»)

C'est dans cet esprit que le Projet Axshya («sans tuberculose») a été lancé en avril 2010 comme composante société civile d'un projet sur cinq ans financé par une 9ème série de subventions de la part du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (Fonds Mondial). Les principaux bénéficiaires de la subvention globale de 199,54 millions de dollars américains sont le Gouvernement indien, L'Union et World Vision India (WVI). Alors que le gouvernement agit pour étendre l'accès au diagnostic et au traitement de la TB-MR, L'Union et WVI dirigent la composante société civile «Projet Axshya» dans le but d'impliquer tous les secteurs pour renforcer le contrôle et les soins de la tuberculose dans 374 districts à travers 23 états indiens pour atteindre 750 millions de personnes d'ici 2015. Ces actions seront menées en travaillant avec des partenaires sous-récipiendaires qui aideront à mettre en œuvre le Projet Axshya dans leurs États respectifs.

L'accent est mis sur l'accès universel aux soins contre la tuberculose

Le Projet Axshya est axé sur la Sensibilisation, la Communication et la Mobilisation sociale (Advocacy, Communication and Social Mobilisation - ACSM) pour obtenir un accès universel aux soins contre la tuberculose. Il vise à améliorer le contrôle de la tuberculose et l'accès à des soins antituberculeux de qualité à travers un partenariat entre gouvernement et société civile et soutient le RNTCP dans ses efforts pour étendre sa portée, sa visibilité et son efficacité. Il couvrira un éventail d'activités qui donneront les moyens aux communautés de lutter contre la tuberculose: il s'agit de militer pour obtenir un soutien politique et administratif, d'impliquer tous les prestataires de soins de santé afin d'étendre la couverture des services contre la tuberculose, de garantir une utilisation raisonnable des médicaments et des diagnostics, et de dispenser des formations dans les domaines de priorité nationale. Ses principes directeurs sont l'accès universel à des services liés à la tuberculose, la participation communautaire, des interventions durables et une distribution équitable au niveau social et entre les sexes. Le projet s'adresse particulièrement à ceux qui ont éprouvé les plus grandes difficultés à accéder aux informations et au traitement de la tuberculose, à savoir les femmes, les enfants, les populations tribales, les communautés qui vivent dans des zones géographiques difficiles et les groupes vulnérables comme les personnes co-infectées par la TB et le VIH.

Les partenariats sont des éléments clés pour la réussite du projet

L'une des stratégies clés du projet consiste à impliquer des partenaires provenant de divers secteurs – gouvernement, organisations non gouvernementales, médecins privés, agences techniques, communautés affectées et média. Il est également crucial d'identifier et de s'attaquer aux problèmes associés qui continuent de faire de la tuberculose un défi énorme à relever pour l'Inde, en particulier les liens qu'entretient la tuberculose avec pauvreté et malnutrition, avec des maladies telles que le diabète et le VIH et avec le tabagisme. L'Union cherche donc à créer une synergie entre ce qu'elle fait dans le cadre du Projet Axshya et ces problèmes associés. L'USEA abrite aussi le secrétariat du Partenariat pour le Contrôle de la Tuberculose et les Soins Antituberculeux en Inde qui rassemble sur une plateforme une série d'organisations engagées dans le contrôle de la tuberculose, et qui soutient le Projet AXSHYA. Cliquez sur www.tbpartnershipindia.org pour plus d'informations.

Bilan des trois premières années du projet

Les trois premières années du Projet Axshya (qui est un projet sur cinq ans) se sont achevées en mars 2013. Les années suivantes seront cruciales pour consolider et étendre les progrès faits ces dernières années en termes
d'implication de la société civile et des autres secteurs. L'accent mis par le projet sur la sensibilisation, la communication et la mobilisation sociale a complété le programme national de manière efficace et stratégique et a permis à la population d'accéder aux services liés à la tuberculose par des moyens jusque-là inexploités. Certaines interventions uniques du projet visent à :

Renforcer la participation des acteurs autres que le programme et des communautés : Plus de 900 ONGs ont été sensibilisées aux plans du RNTCP; grâce à la participation accrue de la société civile au projet, le programme a fourni des efforts additionnels dans le domaine du développement des ressources humaines, de la supervision et du suivi et de l'accès au diagnostic, l'engagement en faveur de la lutte contre la TB-MR et le TB-VIH s'est accru à tous les niveaux, la participation des ASHAs (activistes de santé sociale accrédités) communautaires s'est intensifiée, les prestataires de soins privés et les ONGs se sont impliqués dans la mise en œuvre des plans révisés du RNTCP et des efforts exemplaires ont été réalisés en matière de sensibilisation.

Encourager la participation des comités villageois en charge de la santé et de la nutrition : Le projet a
systématiquement ciblé les Gaon Kalyan Samitis (comités villageois en charge de la santé, de l'assainissement et de la nutrition) constitués sous la Mission nationale de santé rurale et les a sensibilisés à la tuberculose avec des messages simples concernant l'identification des symptômes et le dépistage via un examen de crachats au centre de microscopie RNTCP le plus proche. Plus de 40.000 réunions de ce type ont été organisées.

Accroître la participation de la société civile dans les services TB : Plus de 100 partenaires
se sont joints au 'Partenariat pour les soins et le contrôle de la tuberculose', créant ainsi un partenariat national permettant de relier le RNTCP aux autres parties prenantes à travers des comités de coordination fédéraux et étatiques (www.tbpartnershipindia.org/).

Mettre en place des mécanismes de collecte et de transport des crachats dans les zones reculées afin de s'assurer que les crachats sont collectés auprès du patient et acheminés jusqu'au centre de microscopie
désigné par un bénévole communautaire clairement identifié qui remet également le résultat au patient. Si le patient souffre de tuberculose, il/elle est référé pour le commencement du traitement, ce qui permet de boucler la boucle.

Favoriser la création de forums TB au niveau du district pour permettre à la communauté affectée de se faire entendre et pour plaider auprès des responsables de programme en faveur de la résolution des problèmes d'accès aux services auxquels sont confrontés les patients TB. Plus de 200 districts sont dotés d'un forum TB fonctionnel.

Diffuser la Charte du Patient pour les Soins et le Contrôle de la Tuberculose, qui décrit les droits et les
responsabilités des patients TB et vise à les responsabiliser ainsi que les communautés et à rendre la relation avec les prestataires de soins de santé mutuellement bénéfique. L'Union a conçu une version illustrée de la Charte, traduite dans 19 langues de l'Inde. La Charte est affichée dans de nombreux centres de santé
publics et diffusée à toutes les parties prenantes à travers les districts du Projet Axshya.

Encourager la participation des prestataires de soins de santé ruraux (RHCPs) : Plus de 10.000 RHCPs ont été formés à référer les patients symptomatiques pour un examen de crachat et ont été incités à servir de fournisseurs de traitement directement observé par le programme.

Améliorer les compétences générales des professionnels de la santé du système de soins public : Plus de 9.000 professionnels de santé ont bénéficié de formations axées sur la communication interpersonnelle
et le changement d'attitude. Ces formations leur permettent de mieux comprendre les patients et de répondre à leurs besoins, ce qui améliore la satisfaction des patients et leur adhérence au traitement.

La campagne 'Bulgam Bhai' : Axshya a conçu une campagne médiatique d'ampleur nommée 'Bulgam Bhai (Mr Crachat) qui vise à sensibiliser le public concernant la nécessité de considérer 2 semaines de toux comme un symptôme de la tuberculose et à promouvoir le diagnostic via l'examen de crachat. La campagne se compose de spots radiotélévisés, de spectacles de théâtre de rue, de vidéos et d'un kit interpersonnel  contenant des jeux et des puzzles à utiliser par les travailleurs de la santé sur le terrain afin de sensibiliser la population à la TB.

Pour plus d'informations sur le Projet Axshya, cliquez sur: www.axshya-theunion.org.