Pleins feux sur le Conseil d'administration : Richard W. Shepro, membre depuis 2014

Pleins feux sur le Conseil d'administration : Richard W. Shepro, membre depuis 2014

Dans le cadre de notre série « Pleins feux sur le Conseil dadministration », dans laquelle nous donnons la parole aux membres du Conseil dadministration de LUnion, nous avons interrogé Richard W. Shepro.

Les activités de L'Union à l'international demandent d'évoluer dans un environnement exigeant et complexe. Pour ce faire, elle doit compter sur des compétences et expériences diverses au sein de son Conseil d'administration. José Luis Castro, Directeur exécutif de L'Union, soulignait récemment que les activités complexes de L'Union requièrent « une équipe dirigeante capable d'offrir des solutions complètes selon une approche pluridisciplinaire aux nombreux défis qui se posent à elle dans le cadre des opérations de L'Union. » 

Richard (que l'on surnomme Rick) répond pleinement à ces attentes, et à bien d'autres encore. Fort de plus de 35 ans d'expérience en tant qu'avocat spécialisé dans les questions liées à la gouvernance d'entreprise et aux structures et transactions internationales complexes, il exerce en tant qu'associé chez Mayer Brown LLP, l'un des cabinets d'avocats les plus prestigieux au monde, et enseigne également le droit à l'Université de Chicago. Lord King, ancien gouverneur de la Banque d'Angleterre, l'a décrit comme « l'un des juristes les plus brillants des États-Unis ». Il est diplômé du Harvard College, de la London School of Economics, et de la Harvard Law School (Faculté de droit de Harvard). 

Ayant pris conscience de la nécessité d'un conseil juridique sur des questions telles que les structures de gouvernance au sein de L'Union et les relations juridiques entre le siège de Paris et les bureaux internationaux dans un contexte réglementaire complexe et parfois discordant, le Dr Jane Carter nomme Rick membre du Conseil d'administration en 2014 pour faire bénéficier L'Union de sa large expertise internationale. Le Dr. Jeremiah Chakaya Muhwa renouvelle ensuite la nomination annuelle de Rick, en reconnaissance de ses nombreuses et diverses contributions au travail du Conseil d’administration de L’Union. 

« La tuberculose, le VIH et les nombreuses autres problématiques que L'Union s'attache à traiter me semblent fascinantes, mais les ressources nécessaires pour y faire face font cruellement défaut. Quand j'ai commencé à rencontrer les personnes impliquées et à prendre la mesure de l'étendue de leur travail, j'ai réalisé que L'Union joue un rôle crucial et j'ai décidé de l'intégrer parmi les clients pro bono de mon cabinet. J'ai été heureux d'annoncer ce soutien lors de la 45Conférence mondiale de L'Union sur la santé respiratoire à Barcelone. Je suis ravi de pouvoir apporter mon expertise, qui peut s'avérer utile dans la poursuite de cette grande mission. » 

Selon lui, les conseils juridiques d'un expert ne sont pas simplement utiles, ils sont absolument essentiels. « L'Union travaille dans un environnement international complexe et offre son soutien à de nombreux pays. Toutefois, ce travail, qu'il s'agisse de la recherche scientifique, du soutien aux systèmes de santé ou de l'aide aux patients, ne serait pas possible sans cadre juridique. La responsabilité, la prise de décision et la conformité aux lois, par exemple, sont autant de questions essentielles à la gouvernance d'entreprise. C'est là que j'interviens. Des questions juridiques se posent dans tout ce que fait L'Union. » 

« Un avocat se doit de repérer toutes les implications juridiques et, c'est l'objectif premier de tout bon conseil juridique, de savoir quand des questions légales se posent, d'expliquer ces difficultés et de trouver des solutions qui éclairent l'équipe dirigeante et le Conseil d'administration dans leurs prises de décisions. » 

Cette expertise juridique s'est par exemple avérée cruciale lors de la refonte du système d'adhésion de L'Union en 2016. Rick a été consulté pour ses services de conseiller juridique dans le cadre de ce processus complexe ayant entraîné des changements en profondeur du système d'adhésion de L'Union, qui a requis l'intervention des comités du Conseil d'administration, du Conseil d'administration lui-même, ainsi que de l'Assemblée générale pour modifier les statuts de L'Union. 

« Être une organisation associative est l'esprit même de L'Union. Au sens juridique, les membres possèdent et contrôlent conjointement l'Union. C'est la raison pour laquelle toute modification des documents constitutifs doit être soumise au vote de l'Assemblée générale. L'engagement et la participation des membres présents dans un si grand nombre de pays différents est ce qui tient L'Union debout et en contact permanent avec les acteurs de la santé publique dans le monde. » 

Parmi les autres avantages que voit Rick à collaborer avec L'Union figure l'implantation de son siège et de ses opérations à Paris, sous la législation française. Sa maîtrise de la langue française et son admiration de longue date pour le pays l'ont amené à travailler avec des clients français et sur des dossiers relevant de la législation française, ainsi qu'à représenter des clients étrangers souhaitant s'implanter dans le pays. 

« J'adore m'imprégner d'autres cultures et je me sens particulièrement connecté à la France ; encore un facteur m'ayant conduit à rejoindre L'Union. Mon cabinet dispose de grands bureaux à Paris et je participe constamment à des affaires juridiques en France. J’ai d’ailleurs récemment travaillé dans une salle adjacente à celle où Marie Antoinette a été jugée… » 

La gouvernance étant sa spécialité, la dynamique du Conseil d'administration fascine Rick depuis toujours. Son livre Bidders and Targets: Mergers and Acquisitions in the U.S., publié en 1990 chez Blackwell, décrit comment les membres d'un conseil d'administration interagissent, en bien comme en mal.

« De façon isolée, aucun administrateur d'organisation n'est parfait. Chacun a ses propres limites, inhérentes à son point de vue. Mais lorsqu'on les réunit tous dans une même pièce où chacun peut faire part de son avis et de ses idées, si le conseil d'administration fonctionne bien, la magie opère et cela peut se traduire par une meilleure prise de décision et, parfois, par de nouvelles orientations à suivre, qui n'auraient pas pu émaner d'une seule personne.

L'exposition de différents points de vue au sein du Conseil d'administration est un mécanisme d'équilibre que j'aime promouvoir en tant que membre dudit Conseil. En tant qu'avocat, je dois faire en sorte que les conditions soient réunies pour favoriser ce type de gouvernance. Et autant que je puisse en juger depuis que j'ai rejoint L'Union, le Conseil d'administration, dirigé par deux présidents très compétents et inspirants, fonctionne de façon très efficace. »

 

Depuis 2014, Rick a appris à mieux connaître L'Union et se sent frustré que le travail de cette dernière ne figure pas toujours au plus haut rang des priorités des parties intéressées et des potentiels bailleurs de fonds. « Il est évident que j'aimerais que le travail précieux de L'Union fasse l'objet d'un plus grand financement. J'aimerais également voir davantage de ressources attribuées à un personnel indispensable (de nombreuses personnes croulent sous une charge de travail trop lourde dans tous les départements), ainsi qu'à la recherche, aux essais cliniques, et à tout ce à quoi L'Union se consacre en quelque sorte. C'est une organisation formidable qui accomplit des merveilles avec un budget des plus serrés. En tant qu'expert financier, je trouve cela louable, mais pour avoir vu comment les fonds limités sont gérés en vue d'apporter aux personnes et aux communautés la meilleure aide possible, je trouve cela stupéfiant. » 

Au vu des nombreux engagements de Rick sur le plan professionnel, on a du mal à imaginer qu'il ait du temps pour s'adonner à d'autres choses. Cependant, Rick est également un expert renommé dans l'apprentissage des arts culinaires : il a déjà été choisi quatre fois comme conférencier au prestigieux symposium dédié à la cuisine se tenant chaque année à Oxford (Oxford Symposium of Food and Cookery). Il est également directeur à l'Opéra lyrique de Chicago, membre de la direction de l'Orchestre symphonique de Chicago et président du comité d'inspection de la Divinity School à l'Université de Chicago. « De prime abord, ces activités n'ont rien à voir avec mon travail d'avocat et mon rôle au sein de L'Union. Il s'agit néanmoins d'activités à responsabilités et c'est là le dénominateur commun de tous mes centres d'intérêts, qu'ils soient professionnels ou non. Je veux avoir un impact. » 

Enfin, aux yeux de Rick, être entouré d'un mélange varié de « personnes très compétentes » constitue la plus belle récompense dans son travail au sein de L'Union. « Travailler avec des personnes comme José Luis Castro, le Dr Jane Carter, le Dr Jeremiah Chakaya Muhwa et Jimmy (Louis-James) de Viel Castel est un tel plaisir ! Ces gens sont capables de donner de la résonance à n'importe quelle organisation, commerciale ou autre. L'Union est réellement chanceuse de les compter en son sein. »  

« L'une des plus belles forces de L'Union n'est autre que la diversité de son personnel, de ses consultants et de ses collaborateurs. Je suis ravi que L'Union puisse compter, dans le cadre de ses opérations de plus en plus complexes, sur l'éminente expertise de Rick pour nous guider sur le plan juridique. Il a une parfaite compréhension de notre travail et des différents pays dans lesquels nous travaillons. Ce soutien nous est fourni selon l'approche pro bono. Si le temps que nous accorde le cabinet Mayer Brown à Paris et Chicago nous était facturé aux tarifs du marché, le montant dû s'élèverait à plusieurs millions d'euros. De nombreux pays, et leur système de santé publique, sont tributaires de l'incroyable générosité de Rick. »

José Luis Castro, Directeur exécutif de L'Union 

« L'Union est une organisation complexe qui s'intéresse à de nombreux domaines et de nombreux pays qui ont chacun leurs propres règles et réglementations. Rick Shepro est un éminent avocat dont la réputation n'est plus à faire sur les marchés internationaux. Le compter au sein du Conseil d'administration pour nous orienter et repérer les champs de mines juridiques représente pour L'Union une aide inestimable qui lui permet de se concentrer sur son cœur de mission, à savoir aider les plus pauvres, en sachant que tous les aspects juridiques ont été examinés avec soin. »

Jeremiah Chakaya Muhwa, Président de L'Union 

 

Note : 

Le Conseil d’administration de L’Union se compose des représentants élus des régions et des sections scientifiques, ainsi que de dix représentants individuels élus pour siéger pendant l’Assemblée générale. Le Président de L’Union se charge pour sa part de nommer le président du Comité de coordination des activités scientifiques (CCAS) et peut nommer à sa discrétion jusqu'à deux autres personnes fortes d'une expertise spécifique dans un domaine identifié comme un besoin prioritaire par le Conseil d'administration pour un mandat d'un an.