Une étude révèle l’efficacité de la journée mondiale de la tuberculose en matière de sensibilisation, même si des progrès restent à faire

Une étude récente, réalisée à partir de données collectées sur Internet, a permis de mesurer l'impact de la Journée mondiale de la tuberculose : il s’avère que cette manifestation contribue à améliorer la prise de conscience de la tuberculose dans le monde entier, même si la tendance est moins marquée dans certains pays particulièrement touchés par la maladie.

L'étude, publiée ce mois-ci dans l'International Journal of Tuberculosis and Lung Disease (IJTLD), a quantifié l'impact de la Journée mondiale de la tuberculose à partir de données collectées sur Internet sur une période de 13 ans, par année et sous forme de tendance globale. Les résultats indiquent que le nombre de recherches en ligne effectuées dans le monde entier autour du mot tuberculose lors des deux semaines qui précèdent et qui suivent la Journée mondiale de la tuberculose est nettement plus élevé que pendant le reste de l'année. Sur cette base, les auteurs ont conclu que cette manifestation contribuait en effet à améliorer la prise de conscience de la tuberculose à l’échelle mondiale.

Cette tendance est toutefois moins marquée dans les sept pays les plus touchés par la maladie, d'où la nécessité d'accentuer les mesures de sensibilisation dans les pays à forte prévalence de tuberculose. Cela peut être dû à la combinaison d'autres facteurs dans ces pays, notamment : une méconnaissance générale de la maladie ; le manque de ressources et d'accès à Internet des populations ; la mise en œuvre de stratégies éducatives tout au long de l'année, ce qui diminue l'impact relatif de la Journée mondiale de la tuberculose ; une baisse de l'incidence de la maladie entraînant une désaffection du public à ce sujet ; ou encore une dilution de la fréquence relative des recherches en ligne sur la tuberculose en raison de l’amélioration de l’accès à Internet.

Ce type d’étude offre une méthode viable et peu coûteuse pour évaluer l’impact de campagnes telles que la Journée mondiale de la tuberculose concernant le nombre de recherches en ligne sur le sujet. Ces analyses permettent de mesurer l’impact des campagnes à l’échelle mondiale et d’ajuster les initiatives à l’échelle nationale, le cas échéant.  

Les Nations Unies ont recensé plus d’une centaine de Journées internationales de la tuberculose dans le monde.  « Les campagnes mondiales de santé publique offrent d’importantes opportunités pour sensibiliser la population aux questions de santé, favoriser une meilleure compréhension des enjeux en la matière et mobiliser les communautés du niveau local jusqu’au niveau international afin d'agir pour un monde en meilleure santé », souligne l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

En septembre dernier, le Président de L'Union, Dr Jeremiah Chakaya Muhwa, s’est adressé aux plus hauts responsables politiques lors de la toute première réunion de haut niveau des Nations Unies sur la tuberculose. Il a mis en exergue le rôle décisif de la Journée mondiale de la tuberculose dans le domaine de la sensibilisation du public et du plaidoyer. Néanmoins, vu le manque de prise de conscience du public concernant la tuberculose, le Président de L'Union a également souligné qu’une seule journée consacrée au plaidoyer était insuffisante.

« Je propose que nous déclarions le mois de mars Mois de la prévention de la tuberculose. En désignant un mois entier, nous aurons plus de temps et d’occasions pour coordonner les mesures de sensibilisation. Nous pouvons désigner officiellement le temps et l’espace dont nous avons besoin pour éduquer nos dirigeants, engager nos partenaires et mobiliser nos communautés dans la lutte contre la tuberculose. »

Certains pays et organisations ont déjà mis en place des campagnes annuelles de sensibilisation à la maladie plus longues. Cette année, l’Alliance contre la tuberculose a organisé des manifestations tout au long du mois de mars pour célébrer la Journée mondiale de la tuberculose 2019. En Afrique du Sud et en Zambie, les pouvoirs publics ont désigné le mois de mars mois de sensibilisation à la tuberculose. Aux Philippines, le mois national de lutte contre la tuberculose a lieu chaque année en août.  

En 2018, le Dr Tereza Kasaeva, Directrice du Programme mondial de lutte contre la tuberculose à l’OMS, a déclaré dans un entretien accordé au HuffPost (en anglais) : « L’idée est que nous ne devrions pas nous contenter d’être actifs uniquement lors de la Journée mondiale de la tuberculose. Cette journée devrait durer une semaine, cette semaine un mois, et ce mois une année. »

La première journée mondiale de la tuberculose s’est tenue le 24 mars 1982 pour commémorer la découverte de M. tuberculosis par le professeur Robert Koch, un siècle plus tôt. À l’époque, L’Union proposa d’instaurer officiellement le 24 mars comme journée mondiale de la tuberculose. Toutefois, il a fallu attendre 1996, soit plus de dix ans, pour que le 24 mars soit formellement désigné Journée mondiale de la tuberculose par l’OMS. Une opportunité d’alerter l’opinion quant aux conséquences désastreuses de cette maladie. Par la suite, cette manifestation a également contribué à améliorer la prise de conscience politique et sociale de la lutte menée pour éradiquer la tuberculose.

L’International Journal of Tuberculosis and Lung Disease est la revue officielle de L’Union. Celle-ci est distribuée dans plus de 165 pays dans le monde. Pour de plus amples renseignements sur cette revue et sur les conditions d’abonnement, voir le site de L’Union.

 

 

Actualités