Un nouveau rapport de L’Union dénonce l’épidémie silencieuse de tuberculose infantile

Lors d’une réunion organisée en marge de l’Assemblée mondiale de la Santé, L’Union a présenté un nouveau rapport intitulé Appel à l’action contre l’épidémie silencieuse de tuberculose infantile qui appelle à des mesures urgentes pour protéger les enfants contre la tuberculose.

Chaque année, un million d’enfants de moins de 15 ans contractent la tuberculose et près d’un quart d’entre eux succombent à la maladie. Et pourtant, la plupart de ces décès peuvent être évités en appliquant des mesures de santé publique simples et peu onéreuses.

Cette hécatombe est le résultat du mépris systématique du droit des enfants à la santé. Il n’est un secret pour personne que les systèmes de santé négligent la tuberculose infantile car les enfants moins contagieux que les adultes (endiguer la transmission de la maladie demeure la priorité) et aussi parce que les outils standard utilisés pour diagnostiquer la tuberculose fonctionnent moins bien chez les enfants.

Le rapport a été présenté lors d’une réunion organisée par L’Union, le Forum international des sociétés de pneumologie et la Fondation KNCV sur la tuberculose en marge de la 71ème Assemblée mondiale de la Santé.

Lors de la réunion, la Directrice scientifique de L’Union, Dr Paula I. Fujiwara, a déclaré :

« Les enfants atteints de tuberculose meurent rarement lorsqu’ils reçoivent un traitement standard pour la maladie - sur les 239 000 enfants qui meurent de la tuberculose chaque année, 90 pour cent d’entre eux ne sont pas traités », a déclaré le Dr Paula I. Fujiwara, Directrice scientifique à L'Union. « Cette négligence ne peut plus être excusée pour des raisons d’économie ou d’opportunité. La tuberculose est évitable, traitable et guérissable. Le manque continu de soins médicaux pour la tuberculose infantile, qui se traduit par des millions de décès évitables, constitue une violation des droits de l’homme quel que soit le critère retenu.

Le rapport complet peut être consulté et téléchargé depuis la page ChildTB.theunion.org (en anglais).

Lors de la réunion parallèle, un groupe d’experts présidé par le Dr Kitty van Weezenbeek, de la Fondation KNCV sur la tuberculose, a discuté des priorités pour la réunion de haut niveau des Nations Unies sur la tuberculose prévue en septembre.

Le groupe d’experts comprenait la Directrice générale du Ministère sud-africain de la santé, Dr M. P. Matsoso ; la Directrice du Programme mondial OMS de lutte contre la tuberculose, Dr Tereza Kasaeva ; la Directrice exécutive de RESULTS and RESULTS Educational Fund, Joanne Carter ; la Directrice adjointe de la Division des programmes de l’UNICEF, Vidhya Ganesh ; et le Dr Paula I. Fujiwara de L’Union.

Actualités