Très forte réduction du prix d’un médicament essentiel pour prévenir la tuberculose, annoncée lors de la Conférence mondiale de L'Union

Lors d’une conférence de presse sur la prévention, pendant la 50e Conférence mondiale de L’Union sur la santé respiratoire, Sanofi, Unitaid et le Fonds mondial ont annoncé qu'ils allaient réduire considérablement le prix de la rifapentine, un médicament qui joue un rôle crucial pour prévenir la tuberculose. Dans le cadre d'un accord historique entre ces trois entités, le prix de la rifapentine (Priftin®) va être réduit de 66 %. Cette baisse de prix favorisera les efforts visant à soigner l'infection tuberculeuse latente, en élargissant l'accès au traitement dans les secteurs publics des pays à revenu faible ou intermédiaire (de la tranche inférieure ou supérieure) fortement touchés par la tuberculose ou par la comorbidité tuberculose-VIH.

Cette annonce fait suite aux informations publiées récemment au sujet du vaccin M72/AS01E du laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) qui, d’après les résultats, contribue à prévenir la tuberculose chez 50 % des personnes vaccinées.

« Pour mettre fin à l'urgence sanitaire mondiale que représente la tuberculose, nous devons révolutionner la prévention », a déclaré le Directeur exécutif de L'Union, José Luis Castro. « Dans tous les domaines de la prévention (vaccins, prix des médicaments et nouveaux médicaments), nous constatons des progrès prometteurs qui arrivent au bon moment. Maintenant, nous devons instaurer une nouvelle norme consistant à prévenir la maladie partout où nous la soignons. »

Lors de la conférence de presse, d'autres annonces importantes liées à la prévention de la tuberculose ont également été faites :

  • Les NIH (National Institutes of Health, instituts américains de la santé) lanceront un essai de prévention de phase III concernant la tuberculose multirésistante (TB-MR), connu sous le nom de Phoenix, dans 12 pays fortement touchés, y compris l'Inde.
  • Valérie Schwoebel, consultante en tuberculose infantile pour L'Union, a détaillé les résultats finaux de l'étude TITI, qui montrent que cette initiative a permis d’éviter qu’environ 1 700 enfants vulnérables de moins de cinq ans ne développent la maladie dans quatre pays d'Afrique francophone.
  • Matthew Saunders de l’Imperial College de Londres a dévoilé les résultats d’un essai randomisé en grappes au Pérou démontrant les effets bénéfiques des interventions socioéconomiques pour optimiser le dépistage de la tuberculose et le traitement préventif des membres de foyers touchés par cette maladie.
  • Leo Martinez, de l'Université Stanford, aux États-Unis, a présenté les résultats d'une étude qui indiquent que l'infection tuberculeuse et l'activation de la maladie contribuent à l’augmentation des risques chez les diabétiques, mais aussi que le traitement préventif est très efficace pour empêcher la progression de la tuberculose chez les patients atteints de diabète.

S'adressant aux journalistes lors de la conférence de presse au cours de laquelle les résultats ont été annoncés, le Dr Jamie Tonsing, Directeur du Bureau de L’Union Asie du Sud-Est à New Delhi, a parlé de Nandita Venkatesan, ancienne patiente de la tuberculose, militante et journaliste, qui a participé à la cérémonie d'ouverture : « négliger la prévention, c’est abandonner des personnes comme Nandita. »

La prévention de la tuberculose est l'un des thèmes principaux de la 50e Conférence mondiale de L’Union sur la santé respiratoire.

 

Actualités