À Singapour, le Sommet de l’Alliance des maires d’Asie-Pacifique renforce l’engagement pour la lutte antitabac et la prévention des MNT

Le troisième sommet de l’Alliance des villes d’Asie-Pacifique pour la lutte antitabac et la prévention des maladies non transmissibles, dont L’Union assure le secrétariat, s’est tenu du 4 au 6 décembre à Singapour. La réunion visait à renforcer l’engagement politique, à identifier de nouvelles possibilités de partenariat et à réfléchir aux moyens de lutter durablement et efficacement contre le tabagisme et les maladies non transmissibles en Asie-Pacifique.

La région Asie-Pacifique affiche des taux de tabagisme parmi les plus élevés au monde. Le tabagisme est l’un des cinq principaux facteurs de risque pour les maladies non transmissibles, aux côtés de l’abus d’alcool, du manque d’activité physique, de la mauvaise alimentation et de la pollution de l’air.

Des représentants de collectivités territoriales de 12 pays – Bangladesh, Cambodge, Inde, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Népal, Philippines, Singapour, Timor-Leste et Viet Nam – se sont réunis pour discuter des meilleurs moyens de relever les défis considérables qui se posent dans la région en matière de lutte antitabac et d’améliorer les politiques visant à réduire les maladies non transmissibles et le tabagisme.

Dans son discours de bienvenue prononcé le 4 décembre lors de la cérémonie d’ouverture, le Directeur exécutif de L’Union, José Luis Castro, a appelé les maires et les responsables des collectivités locales présents à continuer de lutter contre l’industrie du tabac.

« Responsable de millions de décès chaque année et contribuant à l’énorme fardeau des maladies non transmissibles à travers le monde, le tabagisme est le facteur de risque le plus grave. Les acteurs de la santé publique mènent une lutte constante contre l’industrie du tabac qui cible principalement les jeunes et tente d’affaiblir les politiques de santé publique », a-t-il déclaré.

« Les dirigeants doivent être capables de tenir tête à l’industrie du tabac et de servir au mieux les intérêts de la population en empêchant cette industrie de s’ingérer dans l’élaboration des politiques de santé publique. Lors de l’Assemblée générale des Nations Unies, en septembre dernier, les dirigeants du monde se sont engagés à mettre en œuvre la Convention-cadre en repoussant toute ingérence de l’industrie du tabac. Pour concrétiser cet engagement, il faut que les dirigeants se posent en défenseurs de la santé », a souligné M. Castro.

Aux côtés de parlementaires du Bangladesh, du Cambodge, d’Indonésie, du Népal et du Viet Nam, le Directeur exécutif de L’Union a également participé à une table ronde sur le rôle des responsables politiques dans la lutte antitabac et la prévention des maladies non transmissibles. Il a présenté l’expérience de L’Union concernant la création du Groupe parlementaire mondial sur la tuberculose qui œuvre à l’éradication de la maladie, soulignant que cette initiative peut servir de modèle pour inciter les responsables politiques à collaborer dans la lutte antitabac et la prévention des maladies non transmissibles.

L’Alliance sert de réseau et de forum aux responsables des collectivités territoriales engagés dans la lutte antitabac et la prévention des maladies non transmissibles. Leurs travaux portent notamment sur l’interdiction de fumer dans les lieux publics, l’interdiction de la publicité en faveur du tabac et l’appui politique aux initiatives gouvernementales visant à renforcer la fiscalité sur le tabac et d’autres produits nocifs. Créée en 2016 par des représentants de 12 villes de la région Asie-Pacifique, cette alliance régionale compte aujourd’hui 40 membres originaires de 12 pays.

Le troisième sommet de l’Alliance des villes d’Asie-Pacifique pour la lutte antitabac et la prévention des maladies non transmissibles était organisé par L’Union, en collaboration avec le Ministère indonésien de la santé. Il a permis notamment la tenue de tables rondes, de réunions de groupes de travail et d’activités de travail en réseau sur des questions telles que le rôle des responsables politiques, la mise en pratique des politiques et l’élaboration de plans d’action municipaux de lutte antitabac et de prévention des maladies non transmissibles pour 2019.

Actualités