Quelques avant la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, des militants rencontrent des responsables politiques au Congrès des États-Unis

L’Union est fière de soutenir la Journée mondiale de sensibilisation à la tuberculose par d’anciens patients sur la colline du Capitole, une manifestation annuelle organisée à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose. Cette initiative permet à d’anciens patients de rencontrer des membres du Congrès à Washington pour leur présenter leur combat contre la maladie.

L’ancienne patiente Kristen Virdone a expliqué devant le Congrès l’importance de disposer d’un solide système de santé publique pour lutter contre la tuberculose, maladie infectieuse la plus meurtrière au monde que l’on sait pourtant traiter et guérir. Son message était d’autant plus percutant qu’elle parlait en parfaite connaissance de cause.

Le directeur des politiques et de la stratégie de L’Union, Paul Jensen, qui a participé à la manifestation, rappelle l’importance de telles rencontres : « Pour mettre fin à la tuberculose, il est essentiel d’obtenir un soutien politique accru de la part du Gouvernement des États-Unis. Le problème pourrait être en grande partie résolu si le Congrès finançait entièrement la mise en œuvre du Plan d’action national des Etats-Unis contre la tuberculose multirésistante et augmentait les fonds alloués à la recherche-développement pour la mise au point de nouveaux traitements et diagnostics ainsi que d’un vaccin contre la tuberculose. »

« Chaque année, un million d’enfants contractent la tuberculose, et 90 % de ceux qui y succombent décèdent par manque d’accès aux traitements. Beaucoup reste encore à faire pour rendre les traitements accessibles à tous. C’est pourquoi un plus grand soutien politique représente littéralement une question de vie ou de mort », explique-t-il.

Tout au long de la Journée, le 20 mars, plusieurs anciens patients ont rencontré des responsables politiques et expliqué leur combat contre la maladie. Ils ont présenté plusieurs demandes qui, si elles reçoivent l’approbation du gouvernement, pourront faire progresser de manière significative la lutte contre la tuberculose :

- Débloquer 195,7 millions d’US$ pour les programmes de lutte contre la tuberculose mis en œuvre par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis

- Débloquer 400 millions d’US$ pour les programmes internationaux de lutte contre la tuberculose mis en œuvre par l’USAID

- Continuer d’appuyer le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme avec une contribution de 1,35 milliard d’US$

- Inclure la tuberculose dans les principaux programmes de recherche soutenus par l’Autorité américaine de recherche-développement de pointe dans le domaine biomédical, ainsi que dans le Programme américain de recherche médicale évaluée par des pairs

- Adopter la Loi sur l’élimination complète de la tuberculose

L’Union a financé le voyage de deux anciens patients à Washington afin qu’ils puissent livrer leur témoignage et contribuer aux efforts de sensibilisation indispensables pour inciter le gouvernement à financer les programmes de lutte contre la tuberculose.

La séance d’information au Congrès était coprésidée par les représentants Eliot Lance Engel, Don Young et Gene Green.

M. Green s’est vu décerner le TB Leadership Award pour son combat en faveur de la lutte contre la tuberculose. Après avoir reçu son prix, il a déclaré : « Je remercie les acteurs de la lutte contre de la tuberculose de m’avoir décerné le TB Leadership Award. Je considère mon action en faveur de l’élimination de la tuberculose comme l’une de mes plus grandes réalisations en plus de 25 ans passés au Congrès. Nous devons poursuivre ce combat. »

Actualités