Programme à l’horizon 2030 : une grande victoire dans la lutte contre les MNT

À un moment historique pour la communauté des maladies non transmissibles (MNT), les dirigeants du monde ont officiellement adopté le 25 septembre au Siège des Nations Unies, à New York, le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Ces 17 objectifs de développement durable (ODD) et leurs 169 cibles guideront les efforts visant à éradiquer l’extrême pauvreté, lutter contre les inégalités et les injustices, améliorer la santé et le bien-être et protéger notre planète au cours des 15 prochaines années. Pour la première fois, la lutte contre les maladies non transmissibles a été incluse dans ces objectifs en tant que priorité de développement durable pour tous les pays.

« Cette victoire est l’aboutissement d’une campagne menée pendant six ans par l’Alliance contre les MNT », a déclaré le Directeur exécutif de L’Union et Président de l’Alliance contre les MNT, José Luis Castro. « En 2009, lorsque l’Alliance contre les MNT a été fondée, l’un des quatre objectifs initiaux était d’inclure la lutte contre les maladies non transmissibles – le diabète, le cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires chroniques et les troubles mentaux/neurologiques – dans les objectifs qui devaient prendre le relais des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Depuis, l’Alliance contre les MNT a travaillé sans relâche avec de nombreux partenaires et parties prenantes pour jeter les bases de l’accord historique qui vient d’être adopté ».

L’adoption des ODD marque un tournant important, celui du développement pour les pays les plus pauvres vers le développement durable pour tous. La Vice-Présidente de l’Alliance contre les MNT et Directrice générale de la Fédération mondiale du cœur, Johanna Ralston, a déclaré : « Jamais encore les dirigeants du monde ne s’étaient engagés à mettre en œuvre collectivement un programme d’action aussi vaste et universel, en poursuivant d’une part les efforts déployés pour réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement qui n’ont pas encore été atteints et en se concentrant d’autre part sur les nouveaux défis mondiaux, tels que les maladies non transmissibles, les changements climatiques, la paix et la sécurité et les inégalités ».

La santé est considérée dans le programme à l’horizon 2030 à la fois comme une condition préalable et une résultante du développement humain durable. L’un des 17 ODD porte sur la santé (SDG3). Il engage les gouvernements à « permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge ». Neuf cibles portant sur toute une série de priorités pour la santé mondiale, notamment la santé maternelle et infantile, les maladies transmissibles, la couverture maladie universelle et les MNT, ont été définies pour mesurer les progrès accomplis vers la réalisation de cet objectif.

En effet, trois des neuf objectifs de santé portent sur des questions liées aux MNT, ce qui traduit une évolution majeure dans les priorités en matière de santé mondiale. La cible 3.4, inspirée de la cible « 25 par 25 » de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sur les MNT, vise à « réduire d’un tiers, par la prévention et le traitement, le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles et promouvoir la santé et le bien-être ». La cible 3.5 se concentre sur la prévention et le traitement de la toxicomanie, notamment l’usage excessif de l’alcool ; et la cible 3.6 vise à réduire la mortalité et les blessures causées par les accidents de la route.

Les cibles relatives aux moyens de mise en œuvre, qui guident les pays vers la réalisation des objectifs, et le Programme d’action d’Addis-Abeba (PAAA), qui fournit un cadre pour mobiliser les fonds en faveur des ODD, sont également importants.

« Maintenant que la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) est incluse dans les ODD, elle permet d’établir le lien vital entre la réduction du tabagisme et l’amélioration de la santé des populations et de l’économie. Les taxes sur le tabac ont également été reconnues comme étant un flux de financement important et durable pour les programmes de santé publique dans le cadre du PAAA », a déclaré le Directeur du Département Contrôle du tabac de L’Union, le Dr Ehsan Latif. L’amélioration de l’accès aux médicaments et aux vaccins essentiels, le renforcement du personnel de santé et la gestion des risques sanitaires figurent également parmi les moyens retenus pour mettre en œuvre les objectifs.

En tant qu’ensemble d’objectifs intégrés et indivisibles conciliant les trois dimensions du développement durable (économique, social et environnemental), les ODD chargent clairement toutes les parties prenantes d’une mission d’intégration. La réponse aux MNT ne fait pas exception. Les MNT et leurs principaux facteurs de risque sont liés à de nombreux autres ODD, notamment la pauvreté, la nutrition, l’égalité entre les sexes, l’éducation, les inégalités, l’énergie, l’urbanisation et les changements climatiques.

Pour de plus amples renseignements sur l’Alliance contre les MNT, consulter la page www.ncdalliance.org.

Actualités