L’Union se félicite de l’approbation par la FDA du nouveau traitement au BPaL mis au point par l’Alliance contre la tuberculose

L’Union salue l’annonce faite mardi 14 août selon laquelle un nouveau traitement mis au point par l’Alliance contre la tuberculose pour lutter contre l’une des formes les plus pharmacorésistantes de la tuberculose a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis. Ce régime thérapeutique de six mois, basé sur trois médicaments et entièrement administré par voie orale, a été approuvé par la FDA pour soigner les personnes atteintes de tuberculose ultrarésistante (TB-XDR) ou multirésistante (TB-MR) qui ne supportent pas les traitements existants ou qui n’y sont pas réceptives. Ce nouveau traitement inclut notamment un nouvel antituberculeux, le prétomanide. Il est composé de bédaquiline, de prétomanide et de linézolide – d’où l’abréviation BPaL. 

Le Directeur exécutif de L'Union, José Luis Castro, a déclaré : « L’Union se félicite de la mise au point d’un nouveau régime thérapeutique plus court et entièrement administré par voie orale pour soigner la tuberculose ultrarésistante. Celui-ci marque une avancée majeure pour soigner cette forme grave de la tuberculose car il évite de recourir aux médicaments injectables et réduit la durée du traitement de deux ans à six mois. Les régimes thérapeutiques comme celui-ci, plus courts et plus efficaces, conviennent davantage aux personnes atteintes de la tuberculose. Nous insistons sur le fait que ce traitement devra être mis à disposition – moyennant un coût raisonnable – aux programmes nationaux de lutte contre la tuberculose pour leur permettre de les adopter et de les déployer à plus grande échelle, et ainsi proposer des options thérapeutiques efficaces aux personnes atteintes de cette forme grave de tuberculose.

« Le développement du prétomanide, dans le cadre d’un nouveau schéma thérapeutique visant à traiter l’une des formes de la tuberculose les plus difficiles à soigner, montre combien il est important d’investir dans la recherche-développement dans le domaine de la tuberculose. Il est non seulement nécessaire de poursuivre ces investissements, mais également de les augmenter pour combler le déficit de financement d’1,3 milliard d’USD mis en évidence par le Treatment Action Group dans son Rapport sur l'évolution du financement de la recherche sur la tuberculose (en anglais). De nombreux traitements antituberculeux ont été mis au point ces dernières années, mais grâce à la poursuite et à l’augmentation de ces investissements, nous espérons que ce nouveau régime sera le premier à améliorer véritablement le sort des personnes atteintes de la tuberculose. »

Il s’agit seulement du troisième antituberculeux approuvé par la FDA en plus de 40 ans, et du tout premier antituberculeux mis au point et breveté par une organisation à but non lucratif.

 

Actualités