L’Union s’associe à l’appel lancé aux dirigeants du monde pour qu’ils aillent au-delà de la déclaration sur les MNT

Aux côtés de quelque 300 organisations de la société civile, L’Union a signé une déclaration appelant les dirigeants du monde à aller au-delà des engagements vagues et peu ambitieux contenus dans la déclaration politique adoptée à l’issue de la troisième réunion de haut niveau des Nations Unies sur les maladies non transmissibles (MNT), organisée cette semaine à New York.

Les signataires de la déclaration, publiée par l’Alliance contre les MNT, dont L’Union est membre, félicitent les chefs d’État et de gouvernement d’avoir saisi l’occasion offerte par la réunion de haut niveau pour célébrer les initiatives entreprises et les progrès accomplis dans la lutte contre les MNT, soulignant néanmoins l’insuffisance des mesures prises jusqu’à présent pour faire progresser la lutte contre ces maladies. De nouvelles mesures décisives doivent être prises de toute urgence pour endiguer les effets dévastateurs des MNT sur les individus, les familles, les communautés et les économies.

Les signataires ont relevé plusieurs lacunes dans la déclaration politique adoptée à l’ONU, notamment l’occasion manquée de combler le déficit de financement, et plus particulièrement l’absence de position ferme concernant la mise en œuvre des mesures fiscales, réglementaires et législatives efficaces préconisées par l’Organisation mondiale de la Santé.

Le point le plus décevant est probablement le manque de responsabilisation. La prochaine réunion de haut niveau des Nations Unies sur les MNT est prévue dans sept ans, ce qui risque de retarder considérablement les mesures urgentes qui doivent être prises dès à présent.

La Directrice générale de l’Alliance contre les MNT, a déclaré : « La vie et le bien-être de tant de millions de personnes sont en jeu. Il s’agit littéralement d’une question de vie ou de mort. »

« La Déclaration politique adoptée aujourd’hui est largement insuffisante et est loin d’afficher l’ambition nécessaire pour lutter efficacement contre l’épidémie mondiale de MNT », a-t-elle ajouté.

Malgré les lacunes relevées dans la déclaration politique sur les MNT, il convient de rendre hommage aux efforts considérables déployés par plusieurs pays d’Amérique latine, des Caraïbes et du Pacifique lors des négociations qui ont précédé l’adoption du texte. L’action exemplaire qu’ils ont menée témoigne de leur engagement manifeste envers leurs populations et leurs communautés.

Le texte intégral de la déclaration publiée par l’Alliance contre les MNT est disponible depuis cette page (en anglais).

Actualités