L’Union rend hommage à Edith Alarcón Arrascue

L’Union rend hommage à Edith Alarcón Arrascue

L'Union a le regret d'annoncer la disparition d’Edith Alarcón Arrascue, notre amie et consœur, décédée le 27 août 2019 à Lima (Pérou).

Edith a consacré toute sa carrière professionnelle à la lutte contre la tuberculose. De 1992 à 2002, elle fut l’une des membres les plus actives du Programme national péruvien de lutte contre la tuberculose et la lèpre. Elle a ensuite rejoint L’Union en qualité de consultante de 2002 à 2016, partageant ses savoirs et déployant ses compétences dans l’ensemble de l’Amérique latine, en mettant l’accent sur la tuberculose pharmacorésistante et les aspects programmatiques de la lutte contre la tuberculose. Forte de cette expérience, Edith a ensuite collaboré avec l'Organisation panaméricaine de la Santé (OPS), exerçant la fonction de coordinatrice pour la prévention et le contrôle de la tuberculose multirésistante de 2017 à début 2019.

Infirmière agréée titulaire d’un Master en santé publique, Edith a fait partie de nombreux comités techniques, au Pérou mais aussi pour le compte de L’Union, du Fonds mondial, de l’OPS et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Elle a également rédigé ou co-rédigé plus de 50 publications sur la tuberculose, et fut très fréquemment sollicitée pour dispenser des cours techniques sur cette maladie en Amérique latine. Il faut souligner qu’Edith était une figure de proue qui défendait la cause du corps infirmier et des professions apparentées intervenant dans le domaine de la tuberculose.

« Pendant 14 ans, Edith Alarcón a été au service de L’Union, et elle l’a fait avec grâce et élégance. Elle nous manquera énormément », a déclaré le Directeur exécutif de l’Union José Luis Castro. « Edith a exercé une influence considérable sur les travaux de L’Union, dans le monde entier et notamment en Amérique latine. »

« J’ai eu une grande chance de la connaître et de collaborer avec elle. Je garderai un souvenir ému de ses activités de mentorat, de son engagement en matière de santé publique et de son authentique préoccupation pour le bien-être des patients de la tuberculose. J’adresse mes condoléances à la famille et aux proches d’Edith, et je prie pour qu’ils puissent trouver le réconfort au souvenir de sa vie consacrée à aider les autres. »

Le Dr Paula I Fujiwara a elle aussi exprimé son émotion. « Outre ses précieuses contributions professionnelles, Edith était aussi une amie : derrière un naturel calme et paisible, elle possédait un grand sens de l’humour et brillait par son altruisme et par son élégance en toutes circonstances », a déclaré la Directrice scientifique de L’Union.

« Ce fut un privilège pour nous de la connaître et de faire partie de sa vie. Sa foi en Dieu et l’amour de sa famille l’ont accompagnée lorsqu’elle a été subitement frappée par sa dernière maladie. Que Dieu t’accompagne, Edith, et que ton âme repose en paix. »

Linette McElroy, qui dirige la sous-section « Infirmier(e)s et professions apparentées » de L’Union, a ajouté : « Par son engagement, Edith fut un exemple pour nous tous, et en particulier pour ses confrères et consœurs du corps infirmier qui luttent contre la tuberculose dans le monde entier.

Edith a non seulement mis en lumière la contribution remarquable du corps infirmier – et des professions apparentées – pour la santé des individus, des familles et des communautés, mais elle a été une source d’inspiration. Par son dévouement, son sérieux et son omniprésence, elle restera un exemple pour les générations actuelles et futures d’infirmiers et d’infirmières s’agissant d’impulser les changements nécessaires à l’éradication de la tuberculose. »

Pour en savoir plus sur les réalisations d’Edith :

 

Photo : Le Directeur exécutif de L’Union José Luis Castro aux côtés d’Edith Alarcón lors d’une visite de l’Institut pédiatrique national du Pérou.

 

Actualités