L’Union récompense des acteurs majeurs de la santé respiratoire avec ses prix annuels

Cette année, six prix, dont quatre remis directement par L’Union, ont été décernés à l’occasion de la 50ème Conférence mondiale de L’Union sur la santé respiratoire à Hyderabad (Inde). Ces prix constituent un moyen important et prestigieux pour récompenser le travail accompli par les personnes qui œuvrent en faveur de la santé respiratoire à travers le monde.

Le Prix de la santé publique Karel Styblo distingue un professionnel de santé ou un organisme communautaire qui a œuvré pendant au moins dix ans à la lutte contre la tuberculose. La lauréate, Noleen Dirkse, a été primée pour son travail contribution mené en faveur de sa communauté à Knysna, en Afrique du Sud, où elle fait tout son possible pour aider les personnes qui se sont vues diagnostiquer le VIH, le sida et ou a tuberculose, étant elle même une ancienne patiente de la tuberculose.

Cette année, le Prix scientifique de L’Union a été décerné au Dr Katharina Kranzer, une épidémiologiste et microbiologiste clinique. Le Dr Kranzer est professeure associée d’épidémiologie des maladies infectieuses à l’École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres (LSHTM) et à l’Institut de recherche et de formation biomédicale d’Harare (Zimbabwe). Elle est également consultante clinique honoraire en microbiologie au centre hospitalier universitaire de l’University College de Londres. Ce prix récompense des chercheurs, indépendamment de leur ancienneté, pour leurs travaux sur la tuberculose ou la santé respiratoire publiés au cours des cinq dernières années. Le travail exemplaire du Dr Kranzer se caractérise par l'utilisation de méthodes de recherche adaptées dans différentes disciplines, en mettant l’accent sur la collaboration et le renforcement des capacités.

Le Prix du jeune chercheur de L'Union récompense des chercheurs âgés de 35 ans au plus, pour des travaux publiés lors des cinq dernières années dans le domaine de la santé respiratoire. Cette année, les deux principales candidatures étaient particulièrement difficiles à partager. C’est pourquoi L’Union a décidé de remettre le prix à deux scientifiques éminents : le Dr Gustavo Velasquez et le Dr Stephanus Malherbe.

Le Dr Gustavo Velásquez est spécialisé en maladies infectieuses et en recherche clinique au Brigham and Women’s Hospital et à la Harvard Medical School, deux établissements situés à Boston (États-Unis). Le Dr Velásquez s’est employé à mettre au point des traitements sûrs, supportables et efficaces contre la tuberculose sensible et résistante aux médicaments.

Le Dr Stephanus Malherbe est le clinicien en chef du service de biologie moléculaire et de génétique humaine à l’Université de Stellenbosch en Afrique du Sud. Ses travaux précurseurs dans la recherche en immunologie et dans le domaine des opérations cliniques relatives aux biomarqueurs ont fait l’objet de nombreuses publications.

Le Dr Sean Wasserman, maître de conférence et consultant auprès du service des maladies infectieuses et de la médecine du VIH à la faculté de médecine de l’Université du Cap, s’est vu décerner le Prix Stephen Lawn pour la recherche sur la tuberculose et le VIH 2019. Ce prix, créé dans le cadre d’un partenariat mondial entre le Centre antituberculeux de l'École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres, le Centre Desmond Tutu sur le VIH de l’Université du Cap (Afrique du Sud) et L’Union, récompense les chercheurs de moins de 40 ans qui mènent des travaux prometteurs dans le but de réduire le fardeau de la tuberculose et du VIH/SIDA en Afrique. Le Dr Wasserman est un chercheur remarquable qui a déjà apporté des contributions importantes dans le domaine de la recherche sur le VIH et la tuberculose.

Outre ceux propres à L'Union, deux autres prix ont été remis à l’occasion de la Conférence mondiale de L’Union : le premier est le prestigieux Prix international de la tuberculose à la mémoire de la Princesse Chichibu, qui récompense les contributions exceptionnelles à la lutte mondiale contre la tuberculose. Cette année, le prix, présenté par l’Association japonaise de lutte contre la tuberculose (JATA), a été remis au Dr Amina Jindani, une spécialiste reconnue à l’échelle mondiale dans le domaine de la recherche sur la tuberculose.

Le Prix Kochon, décerné chaque année par le Partenariat Halte à la tuberculose à des individus ou des organisations ayant apporté une contribution remarquable à la lutte contre la tuberculose, a été remis à l’organisation non gouvernementale kenyane KELIN. Celle-ci plaide en faveur d’un système de prestation de soins de santé global et fondé sur les droits, et pour la pleine application du droit à la santé pour tous, notamment les personnes vulnérables, marginalisées et exclues.

La période de présentation des candidatures pour les prix de L’Union 2020 s’ouvrira en début d’année prochaine. Les prix seront remis lors de la 51ème Conférence mondiale de L'Union sur la santé respiratoire.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les prix de L'Union ou présenter une candidature, nous vous invitons à voir la page consacrée aux prix de L’Union et à surveiller les futures annonces à ce sujet en début d’année prochaine.

 

Actualités