L’Union félicite l’Inde pour avoir voté l'interdiction de la cigarette électronique

L’Inde a promulgué la Loi 2019 d'interdiction de la cigarette électronique, qui interdit la production, le conditionnement, l’import, l’export, le transport, la vente, la distribution, l’entreposage et la publicité des cigarettes électroniques dans le pays. Le 18 septembre 2019, le Gouvernement indien avait pris un décret visant à interdire la cigarette électronique, qui a été adopté par les deux chambres du Parlement indien et par le Président indien.

L'Union félicite le gouvernement indien pour son soutien de tous les instants dans la mise en œuvre de politiques antitabac fondées sur des données factuelles en vue de réduire le tabagisme, mais aussi pour sa promulgation de la Loi d’interdiction des cigarettes électroniques, qui mettra les non-fumeurs et les jeunes à l’abri de cette accoutumance hautement addictive en Inde.

Le projet de loi avait suscité l'hostilité des organisations en lien avec l’industrie de la cigarette électronique, lesquelles s’étaient vigoureusement opposées au décret en menant de nombreuses campagnes sur les réseaux sociaux et en tentant de convaincre agressivement le Premier ministre et d'autres hauts fonctionnaires de ne pas adopter le projet de loi.

Cette opposition avait été battue en brèche par les défenseurs de la lutte antitabac en Inde, avec l'appui de L'Union, qui a fourni une assistance technique en participant à l’élaboration de contre-arguments en réponse à l'industrie de la cigarette électronique.

« L'Union a fermement soutenu la décision du Gouvernement indien d'interdire la cigarette électronique en Inde, et nous sommes heureux de constater que cette décision a été adoptée malgré la forte opposition de l'industrie du tabac », a déclaré le Dr Gan Quan, Directeur du Département Contrôle du tabac de L'Union.

« Interdire la cigarette électronique en Inde est la mesure la plus efficace pour éviter aux jeunes et aux non-fumeurs de commencer à vapoter et devenir ainsi dépendants de la nicotine, ce qui les rendrait plus susceptibles de passer aux cigarettes traditionnelles, plus dangereuses pour la santé. L’Inde a déployé des efforts importants pour désamorcer une potentielle épidémie de vapotage, et nous espérons que d’autres pays suivront son exemple. »

L'Union et ses partenaires ont commencé à collaborer en 2013 avec les ministères indiens de la santé au niveau national et au niveau des États. Le but était de les inciter à prendre position sur la cigarette électronique en s'appuyant sur les données disponibles concernant l'impact sanitaire de ce produit. Avec le soutien de l'Union, quinze États ont interdit la cigarette électronique au niveau des États, résistant sans faillir aux pressions de l'industrie du tabac et de ses organisations écrans, ce qui a conduit le gouvernement central à appliquer cette interdiction à l’échelle nationale.

Actualités