L’Union félicite BNP Paribas pour sa décision de mettre fin à ses activités de financement et d’investissement liées au tabac

L’Union salue l’annonce faite vendredi par BNP Paribas selon laquelle le groupe a décidé de mettre fin à ses relations commerciales avec les entreprises dont l’activité est principalement dédiée au tabac, notamment les producteurs, grossistes et commerçants dont l’essentiel des revenus provient du tabac.

Nous félicitons BNP Paribas pour cette décision courageuse qui démontre sans équivoque l’engagement du groupe en faveur du développement économique et confirme l’idée selon laquelle la protection et la promotion de la santé sont indissociables de la promotion du bien-être économique des personnes, des familles et, en définitive, de l’ensemble de la société », a déclaré le Directeur exécutif de L’Union, José Luis Castro.

« La lutte mondiale contre le tabagisme est à la croisée des chemins. Douze ans après l’entrée en vigueur de la Convention-cadre pour la lutte antitabac (CCLAT) de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), plus de 180 pays sont désormais contraints juridiquement de réduire le tabagisme. Alors que la riposte de l’industrie du tabac se fait de plus en plus virulente, il est encourageant pour les pouvoirs publics de constater l’intégrité et le soutien croissants affichés par les grands établissements financiers. Tous les secteurs doivent jouer leur rôle afin d’honorer les engagements mondiaux en matière de développement durable. Nous sommes ravis que le secteur financier contribue de manière significative à créer la dynamique nécessaire pour la réalisation de ces objectifs », a-t-il ajouté.  

Dans son communiqué, BNP Paribas exprime son soutien à la CCLAT de l’OMS et à son objectif principal qui consiste à « protéger les générations présentes et futures des effets sanitaires, sociaux, environnementaux et économiques dévastateurs de la consommation de tabac et de l’exposition à la fumée du tabac » et souligne également l’importance des mesures visant à réduire l’offre et la demande de tabac pour atteindre cet objectif.

« L’OMS interpelle la communauté internationale sur les effets du tabac en matière de santé. Nous avons réaffirmé notre ambition de financer le développement de l’économie en ayant un impact positif sur toutes nos parties prenantes, et contribuer ainsi à la construction d’un futur meilleur », a déclaré l’Administrateur Directeur-général de BNP Paribas, Jean-Laurent Bonnafé.

BNP Paribas figure parmi les 53 grands établissements financiers qui ont annoncé en début d’année soutenir l’action menée au niveau international pour réduire le tabagisme grâce à l’application de la CCLAT de l’OMS. En signant la toute première Déclaration des investisseurs sur le tabac publiée le 31 mai 2017 à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, BNP Paribas avait appelé les pouvoirs publics à renforcer les mesures de lutte antitabac et à protéger et promouvoir la santé et le bien-être économique des citoyens.

La Présidente-Directrice générale de l’organisation Tobacco Free Portfolios, le Dr Bronwyn King, a déclaré : « Nous nous réjouissons de cette annonce faite par BNP Paribas, et nous appelons tous les dirigeants du secteur financier à se tenir aux côtés de BNP Paribas et à être solidaires en matière de santé avec les pouvoirs publics à travers le monde. »

Le Dr King prononcera une allocution à la prochaine Conférence mondiale sur le tabac ou la santé prévue au Cap (Afrique du Sud) en mars 2018. Lors d’une séance organisée à l’occasion de cette conférence, les participants examineront l’impact des mesures sans précédent prises récemment par le secteur financier pour soutenir la lutte mondiale contre le tabagisme.

Actualités