L'Union et acteurs mondiaux de la lutte contre les MNT se félicitent de l’annonce par le Pacte mondial des Nations Unies d’exclure l’industrie du tabac de cette initiative

12 septembre 2017, New York/Genève – Les acteurs mondiaux de la lutte contre les maladies non transmissibles (MNT) se félicitent de l’annonce faite aujourd’hui par le Pacte mondial des Nations Unies d’exclure l’industrie du tabac de cette initiative. Le Pacte mondial des Nations Unies est la plus grande initiative mondiale associant des entreprises pour promouvoir le développement durable, sur la base des engagements souscrits par leurs dirigeants pour mettre en œuvre les principes universels de durabilité et prendre des mesures afin de soutenir les objectifs des Nations Unies.

À l’issue d’un vaste processus de consultation visant à examiner les mesures d’intégrité du Pacte mondial, huit recommandations clés ont été présentées concernant trois questions essentielles (modalités d’admission, de participation et d’exclusion) en vue d’améliorer les politiques et procédures du Pacte, de manière à préserver l’image des Nations Unies et à assurer la promotion et la reconnaissance des entreprises responsables.

Par conséquent, le Pacte mondial des Nations Unies a décidé d’aligner ses critères d’exclusion sur ceux du système des Nations Unies, et plus particulièrement sur ceux de la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la Santé pour la lutte antitabac (CCLAT), et d’exclure l’industrie du tabac du Pacte mondial.

« Nous félicitons le Pacte mondial des Nations Unies pour sa décision avant-gardiste d’exclure l’industrie du tabac, laquelle aurait essayé d’exploiter cette plateforme uniquement dans le but de servir ses propres intérêts. Cette décision laisse clairement entendre que les activités de l’industrie du tabac à travers le monde sont incompatibles avec une initiative qui vise à responsabiliser les entreprises, à assurer leur durabilité et à favoriser le développement durable. Dans la mesure où elle sème la mort et la maladie auprès de millions de personnes, tout en aggravant la pauvreté, l’industrie du tabac sera toujours un obstacle au développement durable et à la réalisation des objectifs de l’ONU », a déclaré le Président de l’Alliance contre les MNT, M. José Luis Castro.

Le tabagisme est la principale cause de maladies non transmissibles, notamment le cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires chroniques et le diabète. Le tabac tue actuellement sept millions de personnes par an et ce chiffre devrait grimper à huit millions à l’horizon 2030.

Les produits du tabac s’inscrivent fondamentalement en porte à faux avec la volonté du Pacte mondial d’amener les entreprises à œuvrer à la réalisation de l’Objectif de développement durable 3 (ODD 3) du Programme 2030, qui vise à « permettre à tous de vivre en bonne santé et [à] promouvoir le bien-être de tous à tout âge », et sont en contradiction directe avec le droit à la santé. Le dernier Rapport de l’OMS sur l’épidémie mondiale de tabagisme (en anglais), publié le 19 juillet 2017, relève que l’industrie du tabac continue d’entraver les efforts menés par les pouvoirs publics pour mettre pleinement en œuvre les interventions qui permettent de sauver des vies et de réaliser des économies et que, de ce fait, elle interfère avec la réglementation sanitaire. 

Le rapport de la réunion du Conseil du Pacte mondial des Nations Unies est disponible sur cette page (en anglais).

Communiqué de presse officiel en anglais (PDF 182 KB)

Actualités