L’étude clinique STREAM commence à mobiliser la communauté en Ouganda afin de préparer le recrutement

L’étude clinique STREAM commence à mobiliser la communauté en Ouganda afin de préparer le recrutement

L’étude clinique STREAM devrait commencer sous peu à recruter des patients sur un nouveau site d’étude en Ouganda. Dans cette optique, l’équipe STREAM a tenu des réunions préliminaires afin de s’assurer que le personnel local suivait l’engagement de l’étude d'impliquer la communauté et la société civile et de collaborer avec les parties prenantes pour établir un conseil consultatif communautaire.

Le docteur Conradie, un chercheur fort de nombreuses années d’expérience dans la recherche sur le VIH et la tuberculose, s’est rendu sur le site de Kampala les 12 et 13 juillet afin de lancer le processus. Le premier jour, des ateliers et des jeux de rôles ont été organisés avec le personnel local pour simuler différents scénarios de communication avec les parties intéressées par l’étude.

Le lendemain, les membres de la communauté ont assisté à une réunion destinée à établir un conseil consultatif communautaire et à élaborer un plan de travail. Plus de 30 personnes étaient présentes, y compris des membres de la direction Tuberculose, des chefs de programme Tuberculose, des professionnels de santé, un aumônier et quatre survivants de la tuberculose multirésistante (MDR-TB).

« J’ai été frappé, une fois encore, par le courage dont il faut faire preuve pour simplement survivre au traitement de la tuberculose multirésistante. Un jeune homme a déclaré qu’il ne souhaiterait pas ça à son pire ennemi. Un autre a parlé de la stigmatisation dont il avait souffert dans la communauté et de la façon dont les gens s’éloignaient de lui quand ils apprenaient son diagnostic, même après sa guérison », raconte le docteur Conradie.

À la fin de ces deux jours, plusieurs participants se sont portés volontaires pour siéger au sein du conseil consultatif communautaire de l’étude STREAM. Les membres définissent actuellement ses prochaines activités alors que l’étude se prépare à recruter des patients en Ouganda. Le conseil consultatif communautaire garantira la protection des meilleurs intérêts des participants et travaillera avec les membres de la communauté afin de s’assurer qu’ils sont bien informés de tous les aspects de leur traitement tout au long de l’étude.

 

Actualités