Les partenaires de l’Initiative Bloomberg se réunissent pour définir la stratégie de la prochaine phase des efforts mondiaux visant à réduire le tabagisme

Les partenaires de l’Initiative Bloomberg pour la réduction du tabagisme se sont rencontrés à New York ce mois-ci afin de lancer la nouvelle phase de cette initiative mondiale de santé publique et de définir la stratégie des prochaines étapes pour réduire le tabagisme dans les pays à revenu faible et intermédiaire qui comptent les plus fortes populations de fumeurs. L'augmentation de la taxation du tabac et la protection de l’élaboration de politiques contre l’ingérence du tabac ont été définies comme les priorités premières de l’Initiative Bloomberg pour les six prochaines années.

À ce jour, l’Initiative Bloomberg a contribué à instaurer une interdiction totale de fumer dans les lieux publics dans 35 pays et une interdiction de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage dans 29 pays, à augmenter les taxes sur le tabac dans 17 pays et à mettre en place des mises en garde sanitaires illustrées sur les conditionnements de tabac dans 31 pays. Au cours des 10 dernières années, l’Initiative Bloomberg est parvenue à modifier la trajectoire de l’épidémie du tabac en soutenant l’introduction et la mise en œuvre de ces politiques éprouvées destinées à réduire le tabagisme. Le partenariat se concentre désormais sur 10 pays prioritaires : la Chine, l’Inde, le Bangladesh, le Pakistan, les Philippines, le Viet Nam, l’Indonésie, le Mexique, le Brésil et l’Ukraine.

« Si nous poursuivons sur cette lancée, en 2030, nous pourrons dire que nous aurons sauvé plus de 100 millions de vies. Ensemble, nous pouvons faire de ce chiffre une réalité », a affirmé Mirchael R. Bloomberg. « Aujourd'hui, plus de six millions de personnes meurent chaque année à cause du tabagisme. Chacun de ces décès est évitable. »

Les interventions essentielles de lutte antitabac fondées sur des données factuelles resteront au cœur de la stratégie de l’Initiative Bloomberg pour la période 2017-2022. Lors de la réunion de deux jours tenue les 22 et 23 février, de nouvelles priorités ont été définies : une stratégie agressive visant à mettre l’industrie du tabac face à ses responsabilités, une offensive de communication mondiale pour que la lutte antitabac reste une préoccupation publique majeure, le financement à long terme et la planification durable, un soutien accru aux taxes sur le tabac, une plus grande attention à la Chine et à l’Inde qui comptent les populations les plus importantes de consommateurs de tabac.

Les membres de l'équipe de lutte antitabac de L’Union ont exposé leurs travaux en tant que partenaire principal bénéficiaire du programme de subventions de l’Initiative Bloomberg, en décrivant aussi bien les réalisations des dix dernières années que les prévisions d'assistance technique aux gouvernements et à la société civile pour les années à venir. L’Indice de durabilité de la lutte antitabac a également été présenté comme un outil permettant aux pays d'évaluer et d'orienter leurs programmes nationaux de lutte antitabac afin d’en assurer la durabilité.

L’université d’Illinois de Chicago [UIC] a rejoint le partenariat en tant qu’équipe d’experts chargée de contribuer plus particulièrement à l'élaboration des politiques de taxation du tabac. L’UIC s'associe ainsi aux organisations partenaires depuis le début de l’initiative, à savoir : L’Union, Campaign for Tobacco-Free Kids, l’Organisation mondiale de la Santé, le Center for Disease Control and Prevention, l’université Johns Hopkins University et Vital Strategies [anciennement la World Lung Foundation]. 

Actualités