Les communautés font la différence lors de la Journée mondiale de lutte contre le sida

Les communautés font la différence lors de la Journée mondiale de lutte contre le sida

‘Les communautés font la différence’ : voici le thème retenu à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre. Un choix qui reflète le rôle constant joué par les communautés dans l’action contre le sida.

Au Myanmar, L’Union s’appuie sur un vaste réseau de bénévoles issus des communautés locales, qui mettent des réseaux d’appui et des systèmes d’information à disposition des personnes nécessitant des soins pour la tuberculose et le VIH. Ces interlocuteurs de confiance interviennent dans des domaines où le Programme de soins intégrés contre le VIH (Programme IHC) de L’Union est actif, faisant ainsi le lien entre les résidents et le programme.

Récemment, le programme IHC a commencé à mener des activités de prévention contre le VIH dans 14 districts répartis dans trois régions et un État au Myanmar, en ciblant plus particulièrement les couples sérodiscordants, c’est-à-dire ceux dont un seul des partenaires est séropositif. Les bénévoles issus des communautés participent à ces activités de prévention comprenant le dépistage indicateur, une approche ciblée de dépistage du VIH qui consiste à offrir un dépistage aux partenaires, aux membres du foyer et aux membres de la famille (enfants compris) des personnes chez lesquelles une infection au VIH a été diagnostiquée.

Les bénévoles, dont beaucoup vivent avec le VIH, travaillent en coordination avec l’équipe du programme IHC pour fournir des services de dépistage et de conseil. En octobre 2019 a été organisée une manifestation comprenant des réunions de sensibilisation afin d’alerter 400 professionnels de l'hôtellerie quant aux risques du VIH dans la région historique de Bagan (Myanmar), sous l’égide du Programme national birman de lutte contre le sida.

Pour soutenir la Journée mondiale de lutte contre le sida, le bureau de L’Union au Myanmar va accueillir une exposition illustrant l’impact de ses travaux sur le VIH ainsi que le rôle précieux joué par les communautés à cet égard.

Lancé en 2005, le Programme IHC permet aujourd’hui de fournir un TAR à plus de 32 000 personnes vivant avec le VIH au Myanmar, avec le soutien du Fonds mondial. L’orientation prise par le programme IHC en faveur des activités de prévention est un objectif majeur du plan stratégique national de lutte contre le sida.

Actualités