Le Mexique interdit l’importation de cigarettes électroniques et de PTC

L'Union félicite le gouvernement mexicain pour avoir pris, le 19 février 2020, un décret présidentiel interdisant l'importation de cigarettes électroniques et de produits de tabac chauffé (PTC). Ce décret réaffirme clairement que la santé publique doit être préservée au plus haut niveau et qu’elle prévaut sur les intérêts commerciaux de l'industrie du tabac.

Bien que les cigarettes électroniques soient interdites au Mexique depuis mai 2008, ce décret permet d’aligner la réglementation sanitaire sur la réglementation douanière, renforçant ainsi la certitude juridique sur cette question.

La Commission fédérale contre les risques sanitaires (COFEPRIS), la Commission nationale contre les addictions (CONADIC) et le Ministère mexicain de la santé ont précisé dans une déclaration publique conjointe que les autorités sanitaires mexicaines n'approuvent pas les cigarettes électroniques et les PTC, ni comme alternatives à moindre risque au tabagisme, ni comme moyen efficace d’arrêter de fumer. De fait, les données disponibles indiquent que de nombreux consommateurs de nouveaux produits du tabac fument également des cigarettes traditionnelles.

« Cette mesure du gouvernement mexicain intervient à point nommé », a déclaré le Directeur du Département Contrôle du tabac de L'Union, Dr Gan Quan. « Ce décret empêchera les fabricants de tabac et de cigarettes électroniques de développer leurs activités au Mexique et de rendre de nouvelles personnes dépendantes à la nicotine.

« L'Union espère que les instances de contrôle telles que la COFEPRIS puniront rapidement les violations du nouveau décret et de la législation existante relative aux cigarettes électroniques », a déclaré le Directeur régional de L'Union pour l'Amérique latine, Gustavo Sonora. « Il conviendra d’empêcher les ventes illicites de cigarettes électroniques et de PTC, de faire retirer les publicités et de mettre un terme à la consommation de ces produits dans les lieux publics. »

Les mesures de lutte antitabac au Mexique affichent des résultats positifs puisque le taux de tabagisme est passé de 28 % en 1990 à 16 % en 2017. Depuis 2006, L'Union fournit une assistance technique pour durcir les politiques de lutte antitabac au Mexique, accompagnant ses partenaires pour renforcer la mise en œuvre et l’évaluation de la politique antitabac, preuves scientifiques à l’appui, dans chacune des 32 provinces du pays.

Alors que le Mexique comptait toujours plus de 16 millions de fumeurs en 2017, L’Union continuera d’aider ses partenaires et le gouvernement mexicain à mieux appliquer les mesures édictées par la Convention-cadre de l'Organisation mondiale de la Santé pour la lutte antitabac (CCLAT) en vue de réduire le nombre de maladies évitables et de décès prématurés causés par le tabac.

Cet article est également disponible en espagnol /Este artículo también está disponible en español.

 

Actualités