Le Fonds mondial accorde 502 millions d’US$ au Zimbabwe pour lutter contre le VIH, la tuberculose et le paludisme

Le Fonds mondial a accordé au Zimbabwe une nouvelle subvention d’un montant total de 502 millions d’US$ pour financer ses programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme au cours des trois prochaines années. La subvention sera gérée par le Ministère de la santé et de la protection de l’enfance, en collaboration avec le Conseil national de lutte contre le sida du Zimbabwe et plusieurs ONG partenaires, dont L’Union.

Ces fonds serviront en partie à soutenir le projet actuellement déployé par L’Union qui vise à mettre en œuvre un dépistage ciblé auprès des populations à risque au Zimbabwe, ainsi que les services d’assistance technique dispensés par le Bureau de L’Union Zimbabwe pour lutter contre la tuberculose dans le pays et garantir l’utilisation des bonnes pratiques en la matière.

Ces dernières années, les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme déployés au Zimbabwe ont enregistré des progrès considérables, avec notamment une hausse du nombre de patients bénéficiant d’un traitement antirétroviral et de meilleurs résultats concernant le traitement de la tuberculose à l’échelle du pays. La nouvelle subvention accordée par le Fonds mondial contribuera à cet effort.

Lors d’une cérémonie organisée pour célébrer l’obtention de la subvention, le Ministre zimbabwéen de la santé et de la protection de l’enfance, Dr David Parirenyatwa, a déclaré : « Forts de la subvention que nous entérinons aujourd’hui et du soutien de nos autres partenaires, nous nous fixons pour priorité de poursuivre les progrès accomplis jusqu’à présent. Notre pays demeure attaché aux objectifs 90-90-90 sur le VIH, au programme de pré-élimination du paludisme et aux objectifs de lutte contre la tuberculose visant à enrayer l’épidémie à l’horizon 2030. »

Pour de plus amples renseignements sur l’action de L’Union en Afrique, voir cette page.

 

Actualités