Le 4e sommet de l’APCAT sur la lutte antitabac s’est tenu fin septembre

Plus de 200 délégués de 12 pays de la région Asie-Pacifique ont participé au quatrième sommet de l’Alliance des villes d’Asie-Pacifique pour la lutte antitabac et la prévention des maladies non transmissibles (APCAT). Cette rencontre a été l’occasion pour les participants d’échanger des connaissances et de mettre en commun les bonnes pratiques et les mesures qui permettent de lutter contre l’épidémie de tabagisme dans la région. Étaient notamment présents des maires, des gouverneurs, des parlementaires, des hauts fonctionnaires nationaux et locaux, des représentants de la société civile, des universitaires et des journalistes.

Consciente que les responsables des collectivités territoriales jouent un rôle clé dans le développement des services de santé, l’APCAT cherche à obtenir un plus grand engagement politique et à créer de nouvelles opportunités de partenariat pour renforcer les systèmes de santé publique et protéger les populations des effets nocifs du tabac.

« La lutte antitabac est un choix politique », a déclaré le Directeur adjoint du Bureau de L’Union Asie-Pacifique, le Dr Tara Singh Bam. « Un leadership fort au niveau local permet de mettre en place des mesures de lutte antitabac efficaces en apportant des solutions locales aux problèmes locaux », a-t-il ajouté.

Le sommet de l’APCAT s’est déroulé les 25 et 26 septembre à Bogor, première ville d’Indonésie à appliquer l’interdiction de fumer dans les lieux publics, ainsi que l’interdiction de la présentation des produits du tabac dans les points de vente et d’autres produits du tabac comme les cigarettes électroniques. La ville de Bogor fait figure de pionnière vers l’édification d’un monde délivré des maladies liées au tabac.

Néanmoins, dans de nombreux pays d’Asie-Pacifique, la législation antitabac demeure mal appliquée. Les acteurs de la santé publique mènent une lutte constante contre l’industrie du tabac, qui cible les jeunes et tente sans cesse d’affaiblir les politiques de santé publique pour protéger ses intérêts commerciaux.

Dans ce contexte, l’APCAT a été créée en 2016 (en anglais) par L’Union pour permettre aux responsables des collectivités territoriales engagés dans la promotion de la lutte antitabac dans la région de travailler en réseau et de se réunir.

L’APCAT est coprésidée par le maire de Bogor (Indonésie), le Dr Bima Arya Sugiarto, et le maire de Balanga (Philippines), Francis Anthony S. Garcia. Sous leur direction, l’APCAT a été rejointe par 40 villes de 12 pays, unies par un même objectif : chasser le tabac de l’espace public.

L’APCAT est soutenue par les ministères de la santé au Cambodge, en Indonésie, au Myanmar, au Népal et en République démocratique populaire lao, ainsi que par Bloomberg Philanthropies et L’Union. Le secrétariat de l’Alliance est assuré par le Bureau de L’Union Asie-Pacifique à Singapour.

 

Actualités