L’Association des maires d’Indonésie fait progresser la lutte antitabac

Plusieurs maires et préfets de 48 juridictions d’Indonésie ont décidé d’instaurer d’importantes mesures de lutte antitabac dans leurs villes respectives, notamment l’interdiction totale de fumer dans les lieux publics, l’interdiction de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage, et l’intégration de mesures de lutte antitabac dans divers programmes de santé à l’échelle locale.

Lors d’une réunion tenue le 12 Juillet à Yogyakarta, les participants se sont également engagés à aider le gouvernement central à augmenter les taxes sur le tabac ainsi que la taille des mises en garde sanitaires graphiques sur les emballages des produits du tabac. La réunion, qui a rassemblé plus de 300 personnes, était organisée par le Ministère indonésien de la santé, en collaboration avec l’Association des maires d’Indonésie et L’Union.

La Ministre indonésienne de la santé, Mme Nila Djuwita Farid Moeloek, a ouvert la réunion, laquelle était placée sous la conduite du Président de l’Association des maires d’Indonésie, le Dr Hasto Wardoyo. Différents maires ont présenté tour à tour les initiatives fructueuses menées dans leurs villes respectives. Le Dr Bima Arya, maire de Bogor et co-Président de l’Alliance des villes d’Asie-Pacifique pour la lutte antitabac, a par exemple évoqué la mise en œuvre de l’interdiction de fumer dans les lieux publics à Bogor et les effets positifs de l’interdiction de la publicité en faveur du tabac dans sa ville. M. Adi Ariantara, Chef du Bureau de la protection sociale de Jakarta, a expliqué quant à lui comment les taxes sur le tabac perçues au niveau local permettent de financer les programmes de lutte antitabac dans la capitale indonésienne. De son côté, le Dr Hasto a évoqué les résultats fructueux obtenus suite à l’interdiction de la publicité en faveur du tabac dans le district de Kulon Progo.

Des chercheurs de l’Université Gadjah Mada de Yogyakarta ont présenté les résultats de travaux indiquant que, dans trois villes de l’est du pays, plus de 95 % des femmes enceintes sont exposées à la fumée de cigarette dans leur foyer, dans les transports publics et dans d’autres lieux publics. Ces données viennent appuyer les divers appels lancés pour inciter les municipalités à adopter l’interdiction totale de fumer dans les lieux publics.

Plusieurs villes indonésiennes ont été récompensées pour avoir instauré des politiques globales de lutte antitabac et interdit la publicité en faveur du tabac.

L’Indonésie figure parmi les pays sur lesquels L’Union concentre en priorité son action dans le cadre de l’Initiative Bloomberg pour la réduction du tabagisme. Avec 65 % de fumeurs parmi la population masculine d’âge adulte, le pays connaît l’un des taux de tabagisme les plus élevés au monde.

Actualités