La Sous-section Tuberculose zoonotique de L’Union lance au Nigeria un projet qui devrait permettre de sauver des vies

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, un membre de la Sous-section Tuberculose zoonotique de L’Union a inauguré une campagne de sensibilisation à la tuberculose zoonotique auprès de la communauté pastorale peule de la région d’Ibarapa, dans le sud-ouest du Nigeria, dont les moyens de subsistance dépendent de l’élevage. 

Les bergers peuls vivent dans des zones reculées où l’accès aux services sociaux et de santé est difficile, alors que leurs conditions de travail et de vie les exposent à de nombreuses maladies infectieuses et zoonotiques, notamment à la tuberculose zoonotique causée par Mycobacterium bovis. Cette situation est aggravée par le fait que leurs bêtes n’ont guère ou pas accès aux soins vétérinaires et qu’elles peuvent par conséquent transmettre la maladie à leurs propriétaires. 

Fondée sur la Feuille de route sur la tuberculose zoonotique lancée l’an dernier par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’Organisation mondiale de la santé animale, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et L’Union, l’initiative « Une seule santé Ibarapa Meje » vise à sensibiliser les bergers à la forme zoonotique de la tuberculose.

La feuille de route propose dix mesures prioritaires pour lutter contre cette maladie, articulées autour de trois grands axes : enrichir le corpus de données scientifiques en recueillant et en communiquant des données plus complètes et plus précises, en améliorant le diagnostic chez l’homme et en remédiant aux lacunes de la recherche ; réduire la transmission à l’interface animal-humain en proposant des aliments plus sûrs, en améliorant la santé animale et en réduisant les risques pour l’homme ; et accroître les approches intersectorielles et collaboratives en renforçant la sensibilisation, la participation et la collaboration, en élaborant des politiques et des directives, en mettant en œuvre des interventions conjointes et en plaidant pour plus d’investissements.

Étaient présents au lancement de l’initiative « Une seule santé Ibarapa Meje » au Nigeria des représentants gouvernementaux et d’ONG, des bergers, des bouchers, des vétérinaires, des universitaires et des étudiants. La cérémonie de lancement s’est accompagnée de discussions sur la sensibilisation ainsi que sur le dépistage et les soins de la tuberculose chez pour les bergers et les bouchers.

Le professeur Simeon Cadmus, de l’Université d’Ibadan, secrétaire du programme de la Sous-section Tuberculose zoonotique de L’Union et vétérinaire depuis plus de 20 ans dans la région d’Ibarapa, a déclaré : « Ensemble, nous pouvons promouvoir la santé publique et créer de la richesse en éliminant la tuberculose zoonotique au sein de la communauté pastorale peule et en luttant contre la tuberculose bovine au Nigeria et en Afrique. »

On peut espérer que l’accroissement du soutien local et international au projet lui permettra de gagner en ampleur.

Actualités