La 48 e conférence internationale de L’Union sur les maladies respiratoires se définie par des avancées scientifiques novatrices au service de la lutte contre les maladies respiratoires

La 48 e Conférence mondiale de L’Union sur les maladies respiratoires tenue à Guadalajara, au Mexique, s'est distinguée par quelques-unes des plus innovantes avancées scientifiques pour lutter contre la tuberculose et ses co-infections remarquées ces dernières années, soutenant le thème de la conférence : « Accélérer pour l’éradication ». Des délégués de plus de 100 pays ont assisté au programme scientifique des quatre jours d’assemblées plénières, colloques et résumés présentés par des experts mondiaux. 

« Cette année, la conférence internationale de L’Union a lieu pendant l'un des moments les plus critiques de la lutte mondiale contre la tuberculose. Mon espoir pour cette conférence est qu'elle galvanisera notre communauté plus qu'aucune autre conférence n'a pu le faire auparavant, pour passer d’étape en étape à pas de géant vers l'objectif global de mettre fin à l'épidémie de tuberculose », a déclaré le directeur général de L’Union, José Luis Castro, donnant la tonalité de la conférence de 2017 lors de la cérémonie inaugurale. 

L'espace communautaire de la conférence « Encuentro » comprenait un programme riche de débats, d'ateliers et de séances de réseautage, tous axés sur le rôle vital de la société civile dans la promotion de la santé pulmonaire.   

La réalité de la maladie tuberculeuse a été décrite de façon émouvante dans l'histoire d’une survivante, Mileni Romero, une odontologue du Venezuela, qui a également pris la parole lors de la cérémonie d'ouverture. Elle a souligné l'urgence d’éradiquer la tuberculose, pendant qu’elle décrivait personnellement le coût humain de la maladie et sa lutte pour l’accès aux médicaments et aux ressources. 

La mise en avant des premiers résultats scientifiques de l'étape 1 de l'essai clinique randomisé STREAM a montré que le traitement de neuf mois testé, contre la tuberculose multirésistante, a obtenu des résultats positifs pour près de 80% des personnes traitées et est très proche de l'efficacité du traitement de 20 à 24 mois recommandé dans les lignes directrices de 2011 de l'OMS, quand les 2 traitements sont administrés dans des conditions d'essai. 

Une nouvelle « médecine numérisée » pouvant révolutionner les méthodes d'adhésion au traitement antituberculeux, a été présentée. Les tests de la phase 1 de la thérapie d’observation sans fil (wireless) (WOT), une alternative numérique absorbable par la thérapie d’observation direct (DOT), offre une surveillance à distance pour transmettre des messages de traitement.

Et la toute première feuille de route de la tuberculose zoonotique pour prévenir la transmission de la tuberculose des animaux vers les humains et les 12 000 décès qu'elle engendre chaque année, a également été lancée lors de la conférence.

Lors de la Journée internationale de l'obésité, les résultats d'une nouvelle étude faisant le lien entre le diabète et l’infection tuberculeuse latente, ont été annoncés. Ils ont montré que les diabétiques présentaient des taux plus élevés d'infection tuberculeuse que les personnes sans diabète et que les personnes atteintes de diabète sévère étaient plus enclines à contracter une infection tuberculeuse.

Et parmi toutes les innovations de la technologie de pointe, un nouveau test simple qui pourrait révolutionner la détection de la tuberculose chez les enfants, a été présenté, en utilisant des tests de prélèvement buccal plutôt que des tests gastriques invasifs. Potentiellement, il permet aussi le dépistage de la tuberculose et de dépistage actif.

La séance plénière en ouverture a préparé la première réunion de haut niveau (HLM) des Nations Unies (ONU) sur la tuberculose (TB). Le Dr Jeremiah Chakaya Muhwa, président de L’Union, a exhorté l'auditoire à faire pression pour que la HLM soit suivie d’actions de terrain et réelles. Il a déclaré : « Nous affirmons notre espoir. Mais les gouvernements doivent faire ce qu'ils annoncent pendant cette réunion et non pas simplement continuer comme avant. »

 

Les abus des entreprises de l’industrie du tabac sur les groupes économiquement affaiblis ont été discutés à la seconde séance plénière et les intervenants ont invité les gouvernements à mettre l'accent sur la mise en œuvre de la convention-cadre de l'organisation mondiale de la santé (OMS), en particulier l'article 5.3 visant à empêcher l'ingérence de l'industrie dans la politique de santé publique.

Il n'y a pas de réponse unique pour arriver à l'éradication de la tuberculose, la dernière session plénière a présenté certaines des nouvelles approches et nouvelles méthodes qui, associées aux stratégies et solutions innovantes dévoilées cette semaine, seront utilisées pour progresser, collectivement, dans la lutte contre la tuberculose. 

L'assemblée générale a vu le Dr Joseph Amolo Aluoch nommé membre honoraire de L’Union en reconnaissance de sa participation active aux activités de L’Union et à la réalisation de ses objectifs. Les délégués à la conférence ont également célébré les réalisations des lauréats de cette année, remarqués pour leur contribution exceptionnelle à la recherche et au leadership sur la tuberculose :  Dr Rohit Sarin, Dr Sarita Shah, Dr Leonardo Martinez, Dr Alberto Garcia-Basteiro, Dr Armand Van Deun. 

Au jour de clôture de la conférence, Stacie Stender, présidente du comité de coordination des activités scientifiques (CCSA), a accueilli la session du rapporteur permettant une description exhaustive de l'étendue et la profondeur des avancées scientifiques présentées cette semaine. Le CCSA, bénévole permanent, coordonne le développement du programme scientifique de la conférence internationale de L’Union.

La promenade en vélo d'Encuentro pour la lutte contre les maladies respiratoires, a vu les délégués se lancer dans une visite de la ville pour promouvoir un moyen de transport sain et durable. Un événement avant conférence avec la presse, avait lancé une nouvelle initiative pour inciter à la marche et au vélo à Guadalajara, dans le cadre du programme Bloomberg Philanthropies, partenariat pour un mode de vie citadin plus sain. 

Les médias ont assisté à la conférence de partout dans le monde, assisté à des sessions, des conférences de presse et des visites médiatiques, y compris une fromagerie locale et un abattoir pour comprendre comment la transmission de la tuberculose par la nourriture peut être évitée. La couverture journalistique et la nouvelle science présentée à la conférence, ont permis de générer des centaines de publications dans des médias mondiaux de premier plan comme le New York Times, The Lancet et The Sun. 

Le 6ème dîner du centenaire du président célébrant l'histoire de L’Union depuis 97 ans a scellé l’assurance de son travail à venir, à Hospicio Cabañas. Les participants au dîner étaient composés de parlementaires, de médecins et chercheurs, qui ont admiré la beauté et la grandeur du site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO avec ses célèbres peintures murales.

La cérémonie de clôture a également permis de lancer officiellement l’ouverture de la route menant à La Haye, aux Pays-Bas, qui accueillera la 49 e conférence internationale de L’Union pour la lutte contre les maladies respiratoires, du 24 au 27 octobre 2018.

Actualités