Journée mondiale sans tabac : L’Union et les sociétés de pneumologie appellent à renforcer la mise en œuvre de la CCLAT

À l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, le 31 mai, l'Union – se joignant aux membres du Forum international des sociétés de pneumologie (FIRS) – appelle à redoubler d'efforts pour renforcer la mise en œuvre de la Convention-cadre de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la lutte antitabac (CCLAT) dans tous les pays, et ainsi contribuer à la réalisation de l’Objectif de développement durable des Nations Unies portant sur la santé, lequel vise à « permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge ».

Le tabac est à l’origine de millions de décès dans le monde chaque année, et le tabagisme est la principale cause de nombreuses maladies respiratoires. Environ la moitié des décès dus à la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et huit cas de cancer du poumon sur dix sont imputables au tabagisme – y compris pour des habitudes tabagiques antérieures – et ce fléau contribue également à l'épidémie mondiale de tuberculose.

Selon l'OMS, les mesures visant à réduire la demande de tabac – et les décès et maladies qui en découlent – ne sont pas mises en œuvre avec suffisamment de diligence pour permettre de tenir les engagements mondiaux et nationaux, qui ambitionnent de réduire la proportion de fumeurs de 30 % d'ici à 2025. L’OMS ajoute qu’au rythme actuel, cette réduction n’atteindra que 22 % en 2025 à l’échelle mondiale.

Afin de renforcer la mise en œuvre de la CCLAT, et ainsi œuvrer à la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations Unies, le FIRS appelle à redoubler d'efforts pour :

  • Augmenter les taxes d’accise et les prix des produits du tabac
  • Mettre en place des emballages neutres ou standardisés et/ou des mises en garde sanitaires graphiques de grande taille sur tous les emballages de produits du tabac
  • Améliorer l'accès du public à des services de sevrage tabagique gratuits
  • Faire appliquer et respecter totalement l’interdiction de la publicité, de la promotion et du parrainage en faveur du tabac
  • Éliminer l'exposition au tabagisme passif dans tous les lieux de travail et lieux publics intérieurs, ainsi que dans les transports publics.
  • Mettre en œuvre des campagnes médiatiques efficaces qui sensibilisent le public aux méfaits du tabac et du tabagisme passif

La lutte contre le tabagisme est essentielle pour réduire la morbidité et la mortalité dues aux maladies respiratoires dans le monde entier. C'est pourquoi nous devons continuer à conjuguer nos efforts pour maintenir la pression sur les décideurs, informer le public, encourager les fumeurs à arrêter et les accompagner dans cette démarche. 

 

Actualités