Journée Mondiale de l’Asthme : STOP à l’Asthme

À l’occasion de la Journée mondiale de l’asthme, le 7 mai, le  Forum international des sociétés de pneumologie (FIRS), dont L’Union est l’un des membres fondateurs, appelle les professionnels de santé à évaluer l’approche qu’ils utilisent pour dépister et traiter les personnes atteintes de cette maladie mortelle, et pour améliorer l’accès à un traitement de base efficace contre l’asthme dans le monde entier.

D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 235 millions de personnes souffrent d’asthme, qui peut provoquer des symptômes tels que la toux, une respiration sifflante, l’essoufflement ou des douleurs thoraciques. Dans les cas les plus graves, l'asthme peut entraîner la mort. Bien qu'il ne soit pas curable, l'asthme peut être maîtrisé en utilisant des médicaments appropriés et en évitant les déclencheurs courants de la maladie tels que la fumée de tabac, la pollution atmosphérique, les spores de moisissure, le rhume et la grippe. 

D'après le Rapport mondial sur l’asthme 2018 (en anglais) publié par le Réseau mondial sur l’asthme dont L’Union est partenaire, nombre de malades, notamment dans les pays à faible et moyen revenu, n’ont pas accès aux médicaments et aux soins essentiels de qualité dont ils ont besoin.

Le rapport adresse plusieurs recommandations clés à l'OMS, aux pouvoirs publics, aux autorités sanitaires, aux professionnels de santé, aux organisations professionnelles et aux associations de patients. Il appelle notamment l’OMS à élaborer et à diffuser des manuels de formation à la prise en charge de l’asthme auprès des pays à faible et moyen revenu. Le rapport préconise également que les professionnels de santé contribuent activement à améliorer les programmes de lutte contre l’asthme en aidant les patients à mieux maîtriser les techniques d’utilisation des inhalateurs et en les encourageant à respecter leur traitements.

La Section Santé respiratoire de l’adulte et de l’enfant (ACLH) de L’Union plaide activement pour l’élaboration de traitements de base efficace contre l’asthme, notamment en facilitant l’accès aux inhalateurs de type ICS/LABA. En 2017, l’ACLH a effectué une demande pour que les inhalateurs ICS/LABA combinant deux principes actifs (le budésonide et le formotérol) soient ajoutés à la liste des médicaments essentiels de l’OMS. Par la suite, le Comité OMS d’experts de la sélection et de l’utilisation des médicaments essentiels a préconisé l’ajout de cet inhalateur à la section principale de la liste en question.

L’ACLH poursuit ses efforts afin de promouvoir la mise à disposition de traitements anti-asthmatiques efficaces, abordables et de qualité. Durant la Conférence mondiale de L’Union sur la santé respiratoire 2019 à La Haye, l’ACLH a ainsi organisé un symposium sur la prise en charge de l’asthme lors duquel ont été présentés le Rapport mondial sur l’asthme, les enseignements tirés de l’expérience de L’Union dans la prise en charge de l’asthme ainsi que les problèmes d’accès aux médicaments pour soigner l’asthme et d’autres maladies respiratoires. Cette approche est renforcée par les travaux parallèles du Département de la santé respiratoire de L’Union, qui a mis en place une nouvelle stratégie sur cinq ans pour lutter contre les maladies respiratoires, dont l’asthme.

Le Directeur du Département Santé respiratoire de L'Union, le professeur Kevin Mortimer, a déclaré : « L’asthme est une maladie qui peut être maîtrisée efficacement pour la majorité des individus, mais qui est peu diagnostiquée et peu traitée, en particulier dans les pays à faible et moyen revenu, ce qui entraîne un fardeau de morbidité et de mortalité à la fois considérable et évitable. Il existe un besoin urgent d’améliorer l’accès à des traitements par inhalation efficaces pour tous les enfants et adultes souffrant de l’asthme à travers le monde. Ces traitements existent depuis cinquante ans et il est moralement scandaleux qu’ils demeurent inaccessibles à un si grand nombre de personnes asthmatiques qui auraient pourtant tellement de bienfaits à en retirer. »

Pour de plus amples renseignements sur le Réseau mondial sur l’asthme, consulter la page suivante : www.globalasthmanetwork.org.

Pour plus d’informations sur la Journée mondiale de l’asthme, voir cette page (en anglais)

Actualités