Journée mondiale contre le cancer du poumon : L’Union plaide pour une hausse des taxes sur le tabac

À l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer du poumon, célébrée le 1er août 2017, L’Union exhorte les gouvernements à augmenter les taxes sur le tabac – qui constituent la mesure la plus efficace pour faire reculer le niveau du tabagisme – et ainsi contribuer à prévenir le cancer du poumon. L’Union s’associe au Forum International des Sociétés de Pneumologie [FIRS : Forum of International Respiratory Societies] pour commémorer, célébrer et soutenir les personnes touchées par le cancer du poumon.

Le tabagisme et l’exposition à la fumée secondaire comptent au nombre des principales causes de cancer du poumon, la forme de cancer la plus commune et la plus meurtrière dans le monde. En 2012, on estimait à 1,8 millions le nombre de nouveaux cas de la maladie, et 58 pour cent de ces cas étaient apparus dans des pays à revenu faible et intermédiaire. Dans la même année, 1,6 millions de personnes sont mortes du cancer du poumon.

Le nombre de décès consécutifs au cancer du poumon continue de croître, en dépit de la progression des efforts mondiaux visant à réduire la consommation de tabac. 180 pays sont désormais parties à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) – un traité juridiquement contraignant relatif à la santé publique, qui exige des gouvernements la mise en œuvre de politiques permettant de réduire effectivement le tabagisme.

« L’augmentation des taxes sur le tabac dans le but de rendre les produits du tabac de moins en moins abordables constitue une mesure phare de la CCLAT. Bien qu’il s’agisse de la mesure la plus efficace pour encourager les fumeurs à arrêter et assurer que les jeunes ne se mettent pas à fumer, très peu de pays ont mis en place une politique répondant aux recommandations de l’OMS, » a déclaré le Dr Gan Quan, directeur du Département Contrôle du Tabac de l’Union. « Les gouvernements ayant la ferme intention de prévenir le cancer du poumon et d’autres maladies graves non transmissibles doivent adopter des mesures stratégiques en matière de taxation du tabac. »

Publié le mois dernier, le dernier Rapport de l’OMS sur l’épidémie mondiale de tabagisme a révélé que le nombre de pays ayant adopté une politique efficace en matière de taxation des produits du tabac avait en fait diminué ces dernières années : en 2016, seuls 32 pays avaient mis en place une politique répondant aux recommandations de l’OMS.

L’Union est membre du FIRS, réunissant les chefs de file mondiaux de la pneumologie dans une perspective d’amélioration de la santé pulmonaire à l’échelle mondiale. Le FIRS aspire à unifier et à intensifier les efforts déployés pour améliorer la santé pulmonaire à travers l’action combinée de ses plus de 70 000 membres dans le monde.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les taxes sur le tabac.

 

Actualités