« En tant que défenseurs de la lutte contre la tuberculose nous devons également être des défenseurs des droits de l’homme... »

Lors d’un sommet tenu à New York, le Directeur exécutif de L’Union prône une approche fondée sur les droits de l’homme pour lutter contre la maladie.

Le Directeur exécutif de L’Union, José Luis Castro, a participé à un débat d’experts sur la mise au point de mesures de prévention et de traitement de la tuberculose novatrices pour la ville de New York. Placée sous le thème « Pour l’élimination de la tuberculose à New York », la rencontre était la séance plénière d’un sommet organisé le 29 juin sur l’élimination de la maladie dans cette ville.

M. Castro a livré un aperçu global de cette maladie qui tue 1,7 million de personnes chaque année alors même que l’on sait la soigner. Il a souligné l’importance cruciale d’adopter une approche axée sur les droits de l’homme : « Le climat politique actuel – ici aux États-Unis, mais aussi dans le reste du monde – fait que nous devons redoubler d’efforts pour mobiliser les dirigeants politiques, les informer correctement sur la situation de la tuberculose aux États-Unis dans le contexte de l’épidémie mondiale et promouvoir des solutions humaines et efficaces », a-t-il expliqué.

« Nous devons faire des droits de l’homme le cadre directeur de la lutte contre la tuberculose, aussi bien ici, aux États-Unis, que dans le reste du monde. C’est la seule façon de promouvoir efficacement l’élimination de la tuberculose, en solidarité avec les personnes et les communautés touchées par la maladie. Les défenseurs de la lutte contre la tuberculose doivent être des défenseurs des droits de l’homme », a-t-il ajouté.

Soulignant qu’une approche fondée sur les droits de l’homme est la seule option efficace et éthique, il a rappelé l’épidémie « silencieuse » de tuberculose infantile. « Quelque 250 000 enfants décèdent chaque année de la tuberculose [...] et l’une des raisons à l’origine de ce chiffre insoutenable tient au fait que les enfants sont rarement contagieux. Les efforts mondiaux s’étant concentrés sur la lutte contre la transmission de la maladie, les enfants se sont retrouvés négligés », a indiqué M. Castro.

Afin de sensibiliser à la tuberculose infantile, L’Union a publié récemment un document intitulé Appel à l’action contre l’épidémie silencieuse de tuberculose infantile, qui expose le problème et passe en revue les traités internationaux et les cadres mondiaux qui devraient garantir le droit des enfants à la santé.

Évoquant la toute première réunion de haut niveau des Nations Unies sur la tuberculose prévue le 26 septembre prochain, M. Castro a déclaré : « Nous devons agir pour renforcer l’engagement politique en faveur de l’élimination de la tuberculose. Nous devons mobiliser les responsables politiques. Nous devons également mieux faire connaître la tuberculose auprès du public. Ce faisant, nous devons bien faire comprendre aux responsables politiques que la tuberculose constitue un problème urgent et que nous disposons de solutions efficaces qu’ils peuvent mettre en œuvre. »

Outre M. Castro, le débat d’experts comprenait : M. Joseph Burzynski, Commissaire adjoint, Bureau de lutte contre la tuberculose, Département de la santé et d’hygiène mentale de la ville de New York ; Mme Margaret J. Oxtoby, Directrice, Bureau de lutte contre la tuberculose, Département de la santé de l’État de New York ; M. Phil LoBue, Directeur, Division Élimination de la tuberculose, Centres pour le contrôle et la prévention des maladies ; et Mme Jane Coyne, Directrice des programmes de lutte contre la tuberculose, Bureau de l’Envoyé spécial des Nations Unies pour la tuberculose à l’UCSF. La rencontre a été animée par M. Alfred Lardizabal, Directeur exécutif, Institut mondial sur la tuberculose.

Organisé par le Département de la santé et d’hygiène mentale de la ville de New York et son Bureau de lutte contre la tuberculose, le sommet a réuni des décideurs politiques, leaders d’opinion, innovateurs et experts en santé publique.

L’Union a mis au point plusieurs outils numériques pour promouvoir la toute première réunion de haut niveau des Nations Unies sur la tuberculose. Ces outils sont disponibles depuis cette page.

Actualités