En Inde, le projet Axshya propose aux centres de traitement du VIH des outils et des formations pour faciliter le diagnostic précoce de la tuberculose

Le projet Axshya, mis en œuvre par L’Union en partenariat avec l’ONG REACH, facilite la collecte et le transport des échantillons d’expectorations depuis les centres de dépistage du VIH vers des sites équipés d’appareils Xpert MTB/RIF dans l’État du Tamil Nadu afin de fournir aux personnes vivant avec le VIH un diagnostic précis et rapide sur leur statut tuberculeux. Des bénévoles ont été formés dans chacun des centres participant au projet pour examiner les patients et recueillir, au besoin, des échantillons d’expectorations en vue d’un dépistage de la tuberculose.

Entre octobre 2015 et décembre 2017, près de 4 000 patients ont subi un dépistage, parmi lesquels 285 ont été testés positifs, dont neuf atteints d’une tuberculose pharmacorésistante. Tous les patients ont ensuite été orientés vers des centres de traitement antituberculeux.

Cette campagne de dépistage a permis un diagnostic précoce de la tuberculose au sein de cette population jugée à haut risque. La tuberculose est l’infection opportuniste la plus répandue chez les personnes vivant avec le VIH.

L’Organisation mondiale de la Santé recommande que les patients infectés par le VIH soient régulièrement examinés et soumis à un dépistage de la tuberculose si nécessaire. Mais la mise en œuvre de cette recommandation est entravée par plusieurs obstacles, notamment le manque d’outils appropriés dans les centres où les patients reçoivent leurs soins. Depuis que ces examens et dépistages ont été étendus à un plus grand nombre de centres de dépistage du VIH, les patients ont davantage accès aux outils qui facilitent le diagnostic précoce et améliorent considérablement les résultats des traitements.

Le projet Axshya est mis en œuvre par L’Union et sept partenaires de la société civile grâce à une subvention du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Le projet facilite le dépistage des personnes vivant avec le VIH dans les États du Bihar, du Karnataka, du Madhya Pradesh, du Maharashtra, du Punjab, du Tamil Nadu et de l’Uttar Pradesh.

Actualités