En Inde, des camps sanitaires proposent des services de dépistage de la tuberculose aux populations tribales

Plus de 84 villages tribaux situés dans des zones reculées du district de Khunti, dans l’État indien du Jharkhand, ont pu bénéficier de services de dépistage de la tuberculose grâce au déploiement de « camps » sanitaires et de dispensaires mobiles. Cette initiative a été menée par le Bureau de L’Union Asie du Sud-Est, avec le soutien financier de la Fondation Lilly et en collaboration avec les services de lutte antituberculeuse du district de Khunti et l’ONG locale Sankal Pajyoti. Le modèle employé était celui des camps de soins médicaux primaires qui se sont avérés efficaces pour proposer des informations et des services de santé dans les régions reculées et faiblement peuplées de l’Inde.

La recherche des cas de tuberculose est un moyen efficace pour détecter les personnes qui n’iraient peut-être pas se faire soigner soit par méconnaissance ou mécompréhension de leurs symptômes. Elle permet d’assurer un diagnostic précoce de la tuberculose et de proposer un traitement le plus tôt possible, ce qui réduit le risque de transmission au sein de la communauté et optimise les résultats du traitement pour les patients. Les camps de dépistage jouent également un rôle important pour sensibiliser aux symptômes de la tuberculose et faire connaître les moyens de prévention ainsi que les possibilités de traitement.

Le lieu et le jour de la tenue des camps sont décidés conjointement par le responsable de la lutte antituberculeuse du district et les prestataires de soins de santé concernés. Cette décision est loin d’être anodine car elle permet d’optimiser l’efficacité des camps. Les sites sont choisis en fonction des endroits où se trouvent le plus grand nombre de cas de tuberculose présumés et le jour est décidé en fonction des activités du village, comme les jours de marché, afin de s’assurer de la disponibilité des habitants. Les agents de santé communautaires organisent des activités de sensibilisation pendant les jours qui précèdent l’événement et encouragent les patients présumés à fournir des échantillons d’expectorations pour analyse.

Au cours de l’année écoulée, 21 camps de dépistage ont été organisés dans les zones reculées du district de Khunti. Plus de 1 000 personnes s’y sont rendues et, sur les 400 personnes potentiellement atteintes de tuberculose qui ont subi un dépistage, 33 ont été diagnostiquées positives et ont entamé un traitement.

Grâce à la collaboration avec les prestataires de soins de santé en milieu rural, qui administrent des traitements sous surveillance directe et soutiennent les patients, le projet permet de garantir la bonne observance des traitements. Cette collaboration à divers niveaux, le diagnostic précoce et l’administration rapide des traitements permettent d’obtenir de meilleurs résultats.

Suite au succès remporté par cette initiative, le projet Axshya de L’Union prévoit de l’intégrer dans ses activités et d’étendre les camps de dépistage aux districts couverts par le projet.

Actualités