El Salvador officialise un partenariat avec L’Union destiné à accélérer la mise en œuvre de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac

L’Union et le Gouvernement salvadorien ont officialisé un partenariat sur deux ans destiné à accélérer la mise en œuvre de la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la Santé pour la lutte antitabac (CCLAT de l’OMS) dans le pays. Ce partenariat stratégique vise à accélérer la lutte contre le tabagisme par la mise en place d’une politique nationale de lutte antitabac, le renforcement de la législation antitabac et une réforme des taxes sur le tabac.

Le partenariat a été présenté lors d’une cérémonie à laquelle ont assisté plusieurs hauts fonctionnaires et représentants de l’Organisation panaméricaine de la Santé. La Ministre salvadorienne de la santé, Mme Violeta Menjíbar, a souligné l’importance du soutien apporté par L’Union aux autorités sanitaires pour renforcer l’application de la CCLAT dans le pays. Les mesures prévues concernent l’interdiction totale de fumer dans les lieux publics, l’interdiction globale de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage, notamment les affichages dans les points de vente, et l’augmentation des taxes sur le tabac. Le pays prévoit également de ratifier en 2018 le Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac.

El Salvador a accompli ces dernières années d’importants progrès en matière de lutte antitabac : il a ratifié la CCLAT de l’OMS en 2014 et a promulgué l’année suivante une loi sur la lutte antitabac. Le pays a été sélectionné pour participer au projet CCLAT 2030 (en anglais) lancé l’année dernière pour aider 15 pays à accélérer la mise en œuvre de la CCLAT en vue d’accélérer leurs progrès vers la réalisation de l’Objectif de développement durable (ODD) des Nations Unies en matière de santé.

« El Salvador fait figure d’exemple pour les autres pays de la région », a déclaré la Directrice du Bureau de L’Union Mexique et coordinatrice de L’Union pour la lutte antitabac en Amérique latine, Mme Mirta Molinari. « En reconnaissant que la CCLAT de l’OMS constitue le meilleur outil pour prévenir les maladies non transmissibles et progresser vers la réalisation des ODD, le Gouvernement salvadorien exprime très clairement son soutien à ces politiques de santé publique qui permettent de sauver des vies. Les générations futures bénéficieront ainsi de meilleures perspectives en matière de santé mais aussi sur le plan économique », a-t-elle ajouté.

En vertu du partenariat conclu avec El Salvador, L’Union fournira pendant deux ans un soutien technique, financier et juridique au Fonds de solidarité pour la santé (FOSALUD) – organisme gouvernemental de santé publique chargé de la lutte antitabac dans le pays – grâce à une subvention de l’Initiative Bloomberg pour la réduction du tabagisme.

Le conseiller technique de L’Union pour la lutte antitabac en Amérique latine, M. Jorge Laucirica, et le conseiller juridique de L’Union pour la lutte antitabac dans la région, M. Gustavo Sóñora, ont assisté à la cérémonie de lancement et ont pris part à plusieurs sessions multipartites destinées à jeter les bases d’une politique nationale et d’un cadre juridique pour la lutte antitabac au Salvador. Les premières ébauches feront l’objet d’une consultation publique en février 2018.

Lors de la cérémonie de lancement, ont également été présentés les résultats de l’Enquête mondiale 2015 sur le tabagisme chez les jeunes au Salvador. Il en ressort notamment que le taux de tabagisme chez les jeunes âgés de 13 à 15 ans est demeuré stable depuis la précédente enquête effectuée en 2009. L’enquête indique néanmoins que le taux de tabagisme est beaucoup plus élevé chez les filles que chez les femmes adultes : 10,7 % pour les premières, contre un peu plus de 2 % pour les secondes. 

Actualités