72ème Assemblée mondiale de la santé : déclaration de L’Union sur l’accès aux médicaments et aux vaccins

Lors de la 72ème Assemblée mondiale de la Santé, les États membres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont débattu du projet de feuille de route présentant la programmation des travaux de l’OMS sur l’accès aux médicaments et aux vaccins, y compris les activités, mesures et prestations pour la période 2019-2023. L'accès de tous à des médicaments et vaccins sûrs et efficaces constitue l'une des cibles des Objectifs de développement durable. Suite à la présentation de ce projet de feuille de route, l'Union a publié la déclaration suivante, dans laquelle elle exhorte les États membres à faire en sorte que les futurs traitements et vaccins contre la tuberculose soient abordables et accessibles à tous :

« L'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires (L’Union) est une organisation scientifique mondiale qui vise à proposer des solutions aux problèmes de santé publique les plus urgents, notamment la tuberculose, auxquels sont confrontées les populations pauvres.

« L’Union salue la présentation du projet de Feuille de route pour la période 2019-2023 : accès complet aux médicaments et aux vaccins. L'Union soutient l'OMS dans l'élaboration d'une Stratégie mondiale 2020-2030 pour la recherche et l'innovation sur la tuberculose afin de renforcer les travaux décrits dans la feuille de route, notamment en ce qui concerne les prestations relatives à la coordination des mesures de recherche-développement (R&D). L’Union soutient l’instauration de principes fédérateurs en matière de R&D biomédicale en vue de garantir un accès abordable et équitable aux nouveaux outils mis au point. La création d'un environnement propice à la recherche passe par la mise en commun des données et de la propriété intellectuelle, principe auquel il faudrait ajouter celui de la transparence sur les financements et les coûts de R&D pour que le coût des produits finaux soit équitable et reflète précisément les investissements réalisés.

« La tuberculose ne représente pas un marché rentable et cela se traduit par un manque d'investissements en matière de R&D, moins d'un tiers du total des investissements en R&D sur la tuberculose provenant du secteur privé. De nouveaux mécanismes d'incitation, tels que le Prix pour la Vie, sont à l'étude pour la tuberculose. Nous appelons les États membres et l'OMS à soutenir ces modèles ou d'autres modèles indépendants du marché pour garantir que les futurs traitements et vaccins contre la tuberculose soient abordables et accessibles à tous et partout dans le monde –aspect qui devrait revêtir une place importante dans leurs efforts en vue d’instaurer la couverture santé universelle. »

 

Actualités