71ème Assemblée Mondiale De La Santé : Déclaration De L’union Sur La Pénurie De Médicaments Et De Vaccins

Lors de la 71ème Assemblée mondiale de la Santé, les États membres de l’OMS ont débattu aujourd’hui de la possibilité de demander au Directeur général d’élaborer, en concertation avec les États Membres, une feuille de route présentant la programmation des travaux de l’OMS sur l’accès aux médicaments et aux vaccins, y compris les activités, mesures et prestations pour la période 2019-2023. L’accès de tous à des médicaments et vaccins sûrs et efficaces constitue l’une des cibles des Objectifs de développement durable. Suite à ce débat, L’Union a publié la déclaration suivante :

« L’Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires (L’Union) est une organisation scientifique mondiale qui vise à proposer des solutions aux problèmes de santé publique les plus urgents auxquels sont confrontées les populations pauvres, notamment la tuberculose.

Tant que ne seront pas mis au point de nouveaux outils pour prévenir, diagnostiquer et traiter la tuberculose, l’épidémie persistera et la résistance aux antituberculeux ne fera que s’aggraver. Il est essentiel de disposer d’un financement adéquat pour la recherche-développement dans le domaine de la tuberculose de manière à garantir le droit à la santé et le droit de bénéficier des progrès scientifiques, mais aussi pour réaliser la couverture sanitaire universelle.

Seuls deux nouveaux antituberculeux ont été commercialisés ces 50 dernières années. Les outils de diagnostic de la tuberculose dont nous disposons actuellement sont inadéquats et inefficaces pour détecter la maladie chez les enfants. Le seul vaccin autorisé contre la tuberculose – le BCG – date de près d’un siècle et n’a pas réussi à enrayer l’épidémie, bien qu’il soit administré quasiment partout dans le monde.

L’Union exhorte les États membres qui seront présents à la réunion de haut niveau des Nations unies sur la tuberculose en septembre 2018 à accélérer la mise au point de nouveaux médicaments, outils diagnostics et vaccins essentiels contre la tuberculose, notamment en augmentant le financement de la recherche sur la tuberculose afin de combler son déficit annuel qui se monte à 1,3 milliard d’US$. Ils devraient créer un environnement propice à la recherche et à l’adoption de nouveaux outils, notamment en partageant les données en accès libre, en adoptant des stratégies novatrices en matière de propriété intellectuelle comme la communauté de brevets pour les médicaments de façon à rendre les molécules disponibles pour la mise au point de protocoles, et en considérant les produits finaux comme des biens communs afin d’en assurer l’abordabilité, la disponibilité, l’accessibilité et la qualité.

L’Union est favorable à l’élaboration d’une feuille de route présentant la programmation des travaux de l’OMS sur l’accès aux médicaments et aux vaccins, y compris les activités, mesures et prestations pour la période 2019-2023, et espère que les normes et principes qui sous-tendent des initiatives telles que le Prix pour la vie en faveur de la recherche-développement de médicaments et de traitements contre la tuberculose viendront étayer les discussions sur l’accroissement de la recherche-développement et de l’accès aux médicaments qui auront lieu en vue de l’élaboration de la feuille de route de l’OMS. »

 

 

 

 

Actualités